PARTAGER
L’arrivée des trois opérateurs de téléphonie mobile a fait des heureux inattendus avec les budgets colossaux réservés à longueur de promotions pour leurs spots publicitaires à la télévision qui a bénéficié largement de ce bol d’oxygène. Mais pas seulement les supports, mais également des comédiens et des acteurs , des humoristes, des animateurs et des chanteurs..
Sur le podium, on retrouve à la première place l’humoriste Hassan El Fad, devenu multi millionnaire avec des contrats successifs avec un opérateur de téléphonie, une compagnie d’assurance et la prévention routière. L’homme s’est constitué un joli matelas financier qui le met à l’abri pour tout le restant de ses jours, ce que la meilleure carrière artistique ne lui aurait pas assuré. Il est talonné de loin par des nouveaux venus, comme l’animateur de 2M, Rachid Allali, la comédienne Dounia Boutazout et l’humoriste, Hanane Fadili, qui pour chaque campagne publicitaire perçoivent entre 600 et 800 000 dirhams, eux-mêmes devancés par les chanteurs comme Cheb Khaled et Saad Lamjarrad dont l’apparition dans les pubs des promoteurs immobiliers à la télévision et dans la presse écrite ont été négociées entre un million et un million et demi de dhs.
Depuis l’apparition de ces artistes dans le champs publicitaire, certains de leurs collègues moins en vogue se sont laissés prendre par l’appât des campagnes publicitaires tous supports confondus en se vendant à l’annonceur le plus offrant mais sans la même réussite des premiers, passés maîtres dans l’art de négocier leurs contrats, et de multiplier jusqu’à par 10 leurs cachets d’artistes.

Commentaires