PARTAGER
La situation des réfugies sahraouis tenus contre leur gré dans les camps installés par les séparatistes du Polisario sont au bord d’une récolte généralisée contre ces derniers, elisés dans une guerre de succession à la veille de la mort  de leur chef actuel,Mohammed Abdelazir dont l’agonie se prolonge à cause d’un cancer généralisé.dans un hôpital américain où il a été transféré de toute urgence la semaine dernière. Les responsables sécuritaires des camps ne savent plus comment gérer les manifestations devenues quasi quotidiennes de femmes et d’enfants en raison des privations de liberté mais également des vivres qui ne sont plus livrées par des ong internationales après avoir découvert que leurs aides étaient détournées au profit des responsables du mouvement séparatiste et de hauts gradés algériens partie prenante dans cette situation.
Au moment où le secrétaire général de l’Onu travesti la vérité pour accuser le Maroc de brouiller les cartes du conflit du Sahara et au moment où il doit présenter prochainement le rapport annuel sur cette question, c’est l’occasion idéale pour évoquer devant la communauté internationale  la situation inhumaine vécue par les populations parquées dans ces camps,  pour servir d’alibi à l’Algérie et ses protégés du Polisario dans leurs attaques contre le royaume qui a dénoncé à maintes reprises ces mensonges et mis à nu les manigances de ce duo.
Par Jalil Nouri

Commentaires