Les citoyens marocains indignés par le traitement reservé par la France au...

Les citoyens marocains indignés par le traitement reservé par la France au chef de la diplomatie marocaine

356
0
PARTAGER

Pour rappel, Salaheddine Mezouar a été soumis malgré son rang et sa fonction et malgré la présentation de son passeport diplomatique, à un sévère contrôle au cours duquel il a été déshabillé et fouillé minutieusement ainsi que ses bagages comme un suspect.

Cette affaire qui a fait grand bruit à côté d’un précédent incident diplomatique il y a un mois avec la France, a jeté un froid glacial entre les deux pays considérés comme amis et alliés stratégiques poussant même Rabat à convoquer en l’espace d’un mois l’ambassadeur français dans la capitale marocaine à deux reprises. Du jamais vu dans le  ciel des rapports entre les deux capitales.

Dès l’affaire révélée par la presse, qui a abondé dans ses versions, les réseaux sociaux se sont enflammés, certains internautes marocains allant même jusqu’à demander la rupture des relations diplomatiques.

Amine 25 ans en fait partie: « Trop, c’est trop. La France n’a plus de considération pour les hauts responsables de notre pays. On se demande s’il ne s’agit pas d’un règlement de compte instrumentalisé pour casser les liens exemplaires entre les deux pays. Mais le problème c’est que la France ne fait rien pour réparer
les préjudices causés mais au contraire, elle multiplie erreurs et incidents diplomatiques. Il faut à mon avis fermer les ambassades pour que les choses soient claires. »

De son côté, Amina, fonctionnaire exprime son mécontentement et un ras-le-bol largement partagé par les marocains:  » On a jamais assisté à ce genre de situation auparavant, notre ministre des affaires étrangères a été humilié à tel point qu’il n’aurait même pas du transiter par la France pour rejoindre le Maroc et qu’il aurait du aviser le chef du gouvernement Benkirane pour qu’il émette sur le champs une protestation officielle pour que l’honneur du ministre soit lavé car son honneur a bel et bien été sali comme celui de tous les marocains qui se sont sentis visés à travers ce qui lui est arrivé. »

Se voulant plus sage, Haj Ahmed 72 ans retraité estime pour sa part qu’il s’agit d’un incident isolé et d’une maladresse des policiers et douaniers français qui ont mal compris les consignes de leurs supérieurs d’autant plus qu’une circulaire a été émise après l’incident pour éviter que de tels situations ne se reproduisent.

Quant à Jean Claude, français résident à Casablanca : « Cette confusion n’est que le reflet de l’incompétence de quelques policiers zélés qui pour faire avancer leurs revendications syndicales ont voulu créer la zizanie entre deux pays qui se respectent et s’apprécient. J’espère que les marocains n’en voudront pas aux français qui habitent ici et qu’ils continueront à les accepter parmi eux malgré ce fâcheux incident isolé. »

Dernier témoignage recueilli par notre journal actu-maroc, du jeune Salim 22 ans étudiant qui sur un temps rageur déclare: » je suis outré et révolté par ce qui est arrivé à notre ministre et je me suis fait la promesse de ne plus jamais remettre les pieds en France. Si les responsables gouvernementaux sont accueillis de cette manière, qu’en est-il alors des simples citoyens comme moi? » et de continuer avec la même rage: « Nous avons toujours eu du respect envers les français au Maroc, que ce soit dans la rue, dans nos administrations et dans notre voisinage mais malheureusement on voit que la réciproque n’est pas vraie. Le seul fait qu’ils nous imposent le visa et pas nous est une illustration éloquente de ces rapports inégaux. Il est temps, à mon avis, de revoir tout ça pour remettre les choses en place et dans le bon sens. »

Ces témoignages qui se rejoignent montrent à quel point la déception est grande au Maroc suite à la dégradation subite et inexpliquée des relations autrefois exemplaires entre les deux pays. Une page d’histoire se ferme et une autre s’ouvre vers des incertitudes et un climat de méfiance.

Samira Bouhlal

Actu-maroc.com____________________

Commentaires