PARTAGER

Les consulats français au Maroc ont décidé de nouvelles mesures plus fermes en ce qui concerne l’obtention des visa Schengen par les citoyens marocains. Ceci, suite à la découverte de la falsification de nombreux visas, en contrepartie de monnaie sonnante et trébuchante, du fait d’intermédiaires divers et de certaines complicités au sein même desdits consulats.

Ces mesures, concernant au premier chef le délai d’obtention du visa, prolongé de plusieurs jours (10 au lieu de 5), ont été prises en concertation de l’ambassade française au Maroc avec ses partenaires de l’espace Schengen, pour des raisons sécuritaires, rapporte le quotidien Al Massae. Les identités des demandeurs sont ainsi passées au peigne fin et leurs empreintes digitales prises au sein des différents centres d’accueil TLS contact, lors du rendez-vous des dépôts des dossiers. De même que la photo qui figure sur le visa Schengen est, elle aussi, prise au centre d’accueil. Toutes ces formalités  pour s’assurer que des personnes pouvant constituer un danger pour la sécurité d’un pays européen quelconque, appartenant à l’espace Schengen, ne passeront pas à travers les mailles des filets sécuritaires des pays concernés.

A rappeler qu’en novembre dernier, les services de l’ambassade de France ont décelé différents documents falsifiés de demandeurs de visas Schengen, surtout dans les régions  Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun. Cette découverte a été faite après que le consul général à Agadir a mis la main sur le dossier d’un jeune homme originaire de Tiznit. Sa demande de visa ayant essuyé un premier refus,  ce dernier a présenté un autre dossier contenant de faux documents, dont un acte de mariage. Cette affaire et d’autres similaires ont été l’objet de correspondances adressées au procureur général qui a diligenté une enquête ayant permis d’interpeller les faussaires et leurs complices.

Commentaires