Les dernières retouches du gouvernement pour la couverture sociale des étudiants

Les dernières retouches du gouvernement pour la couverture sociale des étudiants

524
0
PARTAGER
Le gouvernement a apporté mardi les dernières retouches au régime de la couverture médicale au profit des étudiants, dont l’entrée en vigueur est prévue pour la rentrée universitaire 2015-2016.

Intervenant lors d’une réunion consacrée à l’examen des aspects juridiques, techniques et organisationnels de la mise en place du régime de couverture médicale au profit des étudiants et des modalités de son application, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé que cette réunion constitue le lancement de la mise en œuvre de ce chantier, appelant à l’organisation d’une campagne de communication, sous l’égide du ministre de la Santé, pour permettre à l’ensemble des parties prenantes (départements gouvernementaux, établissements et étudiants …) d’adhérer pleinement à ce processus.

Pour le chef du gouvernement, ce chantier reflète la volonté du gouvernement de généraliser la couverture médicale et de réaliser la justice sociale, saluant les efforts déployés par la commission technique et les groupes de travail qui se sont penchés sur ses aspects juridiques, techniques et organisationnels pour faire aboutir ce projet de loi, qui a été approuvé par les deux Chambres du Parlement en juillet dernier.

Environ 260.000 bénéficiaires

Environ 260.000 étudiants bénéficieront de la couverture médicale au cours de l’année universitaire 2015-2016, pour un coût global de 100 millions de dirhams, en grande partie à la charge de l’Etat, a indiqué, de son côté, le ministre de la Santé, Houcine Louardi, qui a présenté les grandes lignes du régime de la couverture médicale au profit des étudiants.

Il a noté que les bénéficiaires sont les étudiants de l’enseignement supérieur et les stagiaires de la formation professionnelle post-Baccalauréat (ou équivalent), dans les secteurs public et privé, qu’ils soient marocains ou étrangers et âgés de moins de 30 ans, avec application de la limite d’âge aux étudiants de l’enseignement originel et aux étudiants ne bénéficiant d’aucune autre couverture médicale en tant qu’assurés ou ayants-droit.

Et le ministre de préciser que ce régime sera géré par la Caisse nationale des Organismes de prévoyance sociale (CNOPS), ce qui permettra aux étudiants de bénéficier du même panier de soins que celui des fonctionnaires du secteur public, ajoutant que ce projet sera mis en œuvre en trois étapes: l’adhésion des établissements d’enseignement et de formation, l’inscription des étudiants dans le régime et le début de l’offre des prestations.

Les autres étapes de l’entrée en vigueur de ce régime consistent notamment en le parachèvement du processus législatif, la mise en place d’un portail électronique dédié et le lancement d’une campagne de communication.

Ont pris part à cette réunion plusieurs membres du gouvernement ainsi que les directeurs généraux de l’OFFPT, de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), de la CNOPS, et le directeur de l’Office national des œuvres universitaires sociales et culturelles.

Commentaires