PARTAGER

Alors que le Maroc célèbre aujourd’hui la fête de l’Aïd Al Adha, les détenus arrêtés en marge des manifestations dans le nord du pays annoncent entamer une grève de la faim

Un communiqué parvenu à la presse indique que cette grève de la faim de 24 heures intervient pour protester contre les arrestations arbitraires dont ils font l’objet et pour dénoncer l’assassinat « de leur camarade Imad El Attabi ».

Ils ont également dénoncé le « harcèlement » dont fait l’objet l’avocat Abdessadek El Bouchattaoui et appelé les autorités à prendre leur responsabilité concernant la situation dans le nord du Maroc, notamment dans le Rif.

La semaine dernière, les militants du Hirak incarcérés à la prison D’Oukacha à Casablanca avaient démenti une grève de la faim pour l’Aïd El Kébir tandis que leurs familles avaient annoncé ne pas vouloir participer aux festivités.

Commentaires