Les deux frères Kouachi tués dans l’assaut à Dammartin-en-Goële, l’otage libéré indemne

Les deux frères Kouachi tués dans l’assaut à Dammartin-en-Goële, l’otage libéré indemne

361
0
PARTAGER

17h25 – Un membre du GIGN a été blessé dans l’opération. Ses jours ne sont pas en danger

17h17 – L’otage est indemne

17h15 – Les deux suspects de Charlie Hebdo tués dans l’assaut à Dammartin

17h05- L’assaut a été lancé par le GIGN contre les suspects du massacre de Charlie Hebdo retranchés dans une imprimerie de Seine-et-Marne, à Dammartin-en-Goële. Des détonations et des explosions ont été entendues et de la fumée a commencé à monter depuis le site.

17h00 – Des coups de feu viennent d’être entendus à Dammartin-en-Goële, où les frères Kouachi retiennent au moins un otage. On pouvait également apercevoir de la fumée au-dessus du bâtiment.

16h30 – La mâitrise du temps

En cas de prise d’otage par des malfaiteurs aussi déterminés que les suspects du massacre de Charlie Hebdo, l’essentiel d’abord est de gagner du temps, expliquent des spécialistes.

Il faut le plus vite possible, par tout moyen, établir un contact avec les hommes armés puis commence un jeu psychologique qu’il faut faire durer même si, face à des agresseurs de cette trempe, l’issue violente faire rarement de doutes.

« La seule hypothèse dans laquelle on va intervenir sans attendre, c’est si la vie de l’otage est menacée ou les cibles tentent de fuir. Si ce n’est pas le cas, il faut tout faire pour gagner du temps », explique Thierry Orosco, ancien chef du GIGN. « Dans les cas, comme cela semble l’être ici, où la reddition semble exclue, c’est essentiel. Il faut commencer par les contacter. Le but est d’avoir le plus de temps possible pour élaborer un scénario d’intervention le plus chirurgical possible, pour minimiser les dégâts. »

 

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires