PARTAGER

L’enquête sur l’attaque d’un café de Marrakech par deux tueurs de nationalité hollandaise déjà arrêtés, a beaucoup avancé avec leurs aveux qui ont levé le voile sur les motifs de leur virée sanglante la semaine dernière. Un seul point d’interrogation demeure pourtant dans ces développements, la question de savoir pourquoi le propriétaire du café qu’ils étaient venus assassiner, a été remis en liberté par la police. Car, selon leur aveux, c’était lui qu’ils avaient été chargé d’abattre en échange de la coquette somme de 50.000 dollars pour chacun d’entre eux offerts pour leur contrat par un hollandais, purgeant actuellement une peine de 12 années d’emprisonnement aux Pays-Bas dans le cadre d’un vaste trafic de drogue. L’homme aurait été roulé par le propriétaire du café, lieu du drame, et qui ne lui aurait pas versé un montant de 300 millions de dirhams, correspondant à une livraison de cocaïne. Après plusieurs avertissements de la part du baron et commanditaire de la mortelle expédition, il a été décidé que les deux hommes viendraient le tuer sur la terrasse de son café ainsi que son frère, mais tous les deux ont pu échapper par miracle à leur mort devant leurs clients. C’est finalement un client, un étudiant innocent, qui sera pris pour cible et dont le seul tort est d’avoir été assis là, au mauvais moment.

 

Par Jalil Nouri

Commentaires