PARTAGER
Les dirigeants des 57 membres de l’Organisation de la coopération islamique ont reconnu Jérusalem-Est comme la capitale occupée d’un État palestinien et ont appelé la communauté internationale à faire de même, selon le communiqué final du sommet d’urgence du groupe mercredi.

Le groupe de dirigeants majoritairement musulmans avait convoqué une réunion extraordinaire à Istanbul pour discuter de la reconnaissance controversée du président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël la semaine dernière. Trump a également annoncé que l’ambassade américaine serait transférée de Tel Aviv à la ville sainte.
Mercredi, l’OCI a rejeté la décision de Trump comme « nulle et non avenue » et a déclaré que la « déclaration dangereuse » du Président marquait le retrait américain du processus de paix israélo-palestinien

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’une « nouvelle alliance » avait été formée en opposition à la déclaration de Trump à Jérusalem, qu’il a qualifiée de « non valable dans notre compréhension, dans notre mentalité et dans notre conscience ».
Erdogan a déclaré que les États-Unis « ne peuvent plus agir de façon impartiale » en tant que médiateur entre les Israéliens et les Palestiniens, et que d’autres pays devaient être identifiés pour remplacer les américains dans ce rôle.
« Nous sommes déterminés à protéger et préserver le statut historique et la sainteté de Jérusalem », a déclaré M. Erdogan dans un discours pour clore la réunion.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a fait écho aux remarques d’Erdogan dans une allocution au sommet mercredi. « Nous n’accepterons aucun rôle pour les États-Unis dans le processus de paix », a déclaré M. Abbas. « Ils ont prouvé leur parti pris total en faveur d’Israël. »
L’OCI comprend en grande partie des pays à majorité musulmane. Il a été formé en 1969 à la suite d’un incendie criminel sur la mosquée Al-Aqsa de Jersulam.

L’Iran, la Jordanie, le Qatar et le Koweït faisaient partie des pays ayant envoyé leurs chefs d’État à la réunion de mercredi. L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis étaient représentés par leurs ministres des affaires étrangères.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rejeté le communiqué de l’OCI mercredi soir. « Toutes ces déclarations ne nous impressionnent pas », a-t-il déclaré. « En fin de compte, la vérité gagnera et d’autres reconnaîtront – de nombreux pays reconnaîtront – Jérusalem comme la capitale d’Israël et déploieront également leurs ambassades. »
« Il est préférable que les Palestiniens reconnaissent la réalité et œuvrent pour la paix et ne travaillent pas à la radicalisation et reconnaissent un fait supplémentaire à propos de Jérusalem: non seulement c’est la capitale d’Israël, mais nous protégeons aussi à Jeruaslem la liberté de culte pour tous. des religions. « 

Commentaires