Les dispositions du projet de la nouvelle constitution à même de placer...

Les dispositions du projet de la nouvelle constitution à même de placer le Maroc parmi les pays les plus démocratiques (chefs de partis politiques et syndicats)

177
0
PARTAGER

Dans ce sens, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, M. Abbas El Fassi, a indiqué que le projet de la nouvelle constitution présenté lors d’une réunion présidée par M. Mohamed Moâtassim, président de ce Mécanisme a le »agréablement surpris » les partis politiques et les syndicats par les dispositions avant-gardistes qu’il contient et qui sont à même de permettre au Maroc d’entamer une nouvelle étape fondée sur la justice, l’égalité, le respect des droits et des libertés.

Dans une délaration similaire, le secrétaire général du parti Authenticité et modernité (PAM), Mohamed Cheikh Biadillah a qualifié le projet de Constitution de « démocratique et très avancé », soulignant que cette « mouture reflète le compromis général autour des points positifs qui constitueront les piliers du Maroc de demain ».

« La première mouture de ce document constitue un appel à l’élite politique à adopter une orientation beaucoup plus démocratique et un nouveau mode de gestion des établissements publics », a-t-il estimé.

Dans le même cadre, le secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) Mohamed Nabil Benabdellah a affirmé que le projet de Constitution répond dans une grande partie aux propositions présentées par le PPS et les autres partis politiques et permettra au Maroc d’inaugurer une nouvelle ère, notamment à travers une réelle séparation des pouvoirs administratif, législatif et judicaire, outre le renforcement des libertés fondamentales et de hisser ainsi le Royaume au rang des pays les plus démocratiques.

Le secrétaire général du Mouvement populaire (MP), Mohand Laenser, a, de son côté, relevé que le projet de Constitution concrétise à la fois le contenu du discours royal du 9 mars et les propositions élaborées dans le mémorandum présenté par le parti.

Le SG du parti de Justice et de développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a pour sa part estimé que ce projet de Constitution a répondu à la majorité des revendications présentées par les partis politiques, soulignant que les organes décisionnels du parti vont trancher sur son contenu à l’occasion de leurs prochaines réunions.

Pour le SG du Parti travailliste (PT), Abdelkrim Ben Atiq, le projet de la nouvelle Constitution permettra la refondation du Maroc sur des bases solides, l’émergence d’institutions solides capables de gérer la chose publique, outre le fait qu’il va consacrer la séparation des pouvoirs, tourner la page du passé et conforter la position du Maroc par rapport aux pays voisins. (MAP).

Dans le même cadre, le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), Hamid Chabat a affirmé que cette Constitution, qui est parvenue à concilier entre les différentes positions des courants politiques et syndicaux, permettra au Royaume d’accéder au rang des nations les plus démocratiques.

Il a appelé, dans ce cadre, les différents acteurs politiques et syndicaux à se mobiliser pour faire aboutir le prochain référendum sur le projet de Constitution.

Le secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik a relevé que le projet de Constitution a apporté une réponse à un large éventail de remarques émises par les centrales syndicales, particulièrement celles appelant à la consécration du rôle de la deuxième chambre du parlement dans la protection des droits de la classe ouvrière.

Dans le même sens, le secrétaire général de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), Mohamed Yatim a souligné que le projet de Constitution comprend de multiples dispositions avancées par rapport aux anciennes constitutions.

 

MAP__________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires