Les djellabas de SA Majesté où la Royale Fashion…

Les djellabas de SA Majesté où la Royale Fashion…

5270
0
PARTAGER

Les djellabas de SA Majesté font l’objet d’une fascination qui laisse admiratif. En effet, à chaque sortie du Souverain, partout où il passe, son élégance fait rêver. Jusque-là, rien de spécial, car cette admiration tient des liens qui unissent le peuple à son Roi.

Cependant, ce qui laisse méditatif, c’est qu’à chaque apparition de SA Majesté en tenue traditionnelle, les stylistes et couturiers spécialistes de l’habit traditionnel font la course afin de proposer des modèles conformes à celui du Souverain, et ce, dans les plus brefs délais, car la demande piaffe d’impatience et les commandes n’attendent pas.

Ainsi, les boutiques de luxe proposeront des modèles très onéreux et haut de gamme que s’arracheront les nantis, car comme le paraître fait office d’être, même si l’habit ne fait pas le moine, il est bon et peut-être même profitable de se faire voir dans une tenue semblable à celle de SA Majesté.

La djellaba, qui n’a rien de religieux puisqu’il s’agit du costume national, est un repère identitaire chez nous, et il est magnifique qu’Amir Al Mouminine soit le gardien du temple de nos traditions.

Quant aux clients bas de gamme, ils se contenteront de modèles à prix réduits, voire carrément d’un portrait de SA Majesté en tenue traditionnel, surtout depuis que la famille Royale pose volontiers devant les photographes. Cet engouement et cette fascination ne sont pas seulement une mode qui dure ce que dure un amour d’été, mais d’un sentiment irrationnel qui n’a rien à voir avec l’extase que peuvent ressentir certains devant les tenues des Beekham, Brad Pitt ou autres…

Chez nous, le phénomène avait éclaté avec la nouvelle paire de lunettes portée par le Souverain devant l’Assemblée Générale des Nations Unies, car depuis la fièvre avait touché les opticiens à la recherche de la monture rare.

Le Maroc change car en effet, car il y a trente ans qui aurait osé imité une tenue du Roi ou le prendre pour modéle
Alors, comment avez-vous préparé votre djellabah ou votre jabadour de l’Aïd ?

Par HAFID FASSI FIHRI
EMAIL :hafid.ff@gmail.com

Commentaires