PARTAGER
La dernière ligne droite qui attend le gouvernement Benkirane en 2016 ne sera pas de tout repos et les dernières prévisions du Haut Commissariat au Plan, le HCP, augurent de nuits blanches pour le gouvernement.
La pilule la plus dure à avaler reste le taux de croissance annoncé et limité à 1,3% tout au plus alors que l’exécutif avait tablé sur plus de 3%. Il faut ajouter à cela et toujours selon le HCP du taux de chômage qui repart à la hausse pour dépasser les 10% sur fond d’une année de sècheresse catastrophique qui n’a pas été envisagée sur les tablettes de l’équipe gouvernementale et qui avait espéré un semblant de retour aux équilibres pour a dernière année de son mandat, sauf que toutes ses prévisions sont à revoir à présent. La situation inquiétante en appelle à des mesures de sauvetage pour le monde agricole qui vont appauvrir encore plus les caisses de l’état alors que les marocains s’attendent inexorablement à une flambée des prix des produits de base .
Autant dire que les prochains mois qui nous séparent des élections législatives du 7 octobre ne seront pas de tout repos pour un gouvernement qui a raison de s’attendre à de fortes tensions sur le front social qui ne manqueront pas de peser lourdement et d’impacter ce scrutin pour lequel les islamistes du PJD envisageaient une victoire confortable. Ce n’est plus une certitude.
Par Jalil Nouri

Commentaires