Les drapeaux marocains flottent sur les hauteurs de Tindouf

Les drapeaux marocains flottent sur les hauteurs de Tindouf

354
0
PARTAGER

Les habitants des Camps sous contrôle du Polisario, se sont réveillés mardi en apercevant des drapeaux flotter sur les murs de sable érigés tout autour des camps. Ils ont également découvert devant leurs portes des tracts appelant au soutien du plan d’autonomie marocain. Ces tracts portent la signature de jeunes sahraouis revendiquant l’appartenance à un nouveau mouvement dénommé « Barakat » qui s’inspire du mouvement algérien du même nom et qui s’oppose à la candidature du président Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat.

Le mouvement sahraoui a été crée pour dénoncer les quarante années d’exil forcé sans aucune perspective d’avenir pour les milliers de séquestrés marocains dans les camps de Tindouf. Les militants de Barakat veulent également sensibiliser la population contre la direction pervertie du Polisario et contre le blocus qui lui est imposé avec le soutien algérien.

Aussitôt alerté, les milices du Polisario et des éléments de sa soi-disant gendarmerie militaire ont rapidement confisqué les drapeaux et les tracts et procédé à des interpellations et à des arrestations de jeunes suspects dans les camps. Les personnes appréhendées ont été soumises à de longs interrogatoires en présence d’officier du Département Renseignement et Sécurité (DRS- service de renseignement militaire) algérien.

La fronde dans les camps de Tindouf sous tutelle du pouvoir algérien, a pris ces derniers jours, une dimension inhabituelle avec la multiplication des manifestations de protestation accompagnées de nombreux témoignages vidéo que les habitants des camps diffusent sur les antennes de Laâyoune TV, une chaine de télévision marocaine régionale.

Ces jeunes opposants semblent désormais convaincus qu’il n’y a pas d’autre solution au conflit inventé par l’oligarchie militaire algérienne, que la proposition d’une large autonomie pour la zone contestée du Sahara Marocain et le retour à la mère-patrie.

Le même avis est partagé par Francis Ghilès, journaliste, chercheur espagnol, spécialiste des questions maghrébines, qui a affirmé mardi sur les ondes de « Radio M », la webradio de Maghreb Émergent, que le conflit du Sahara Occidental «n’a plus aucun sens ».

Citant plusieurs hautes personnalités américaines, le chercheur au sein des deux think-tank espagnols l’IEMED (Euromed) et le CIDOB, soutient que dans la stratégie globale de Washington, les Américains souhaiteraient vraiment un rapprochement entre les deux pays (l’Algérie et le Maroc) pour en finir rapidement avec ce conflit.

 

Source : www.plan-autonomie.com

Actu-maroc.com

Commentaires