PARTAGER

Les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc et parmi eux les plus hostiles à son retour au sein de l’Union Africaine, actée mardi dernier avec un discours historique du roi Mohammed VI ne cachent pas le fait qu’ils sont déboussolés par ce retour tout en s’avouant vaincus pour l’avenir et très pessimistes car bien d’autres mauvaises nouvelles les attendent avec ce retour.

La machine diplomatique africaine s’est déjà emballée pour mettre sur le tapis, la légalité de la présence du Polisario au sein de cette instance que le Maroc ne peut accepter plus longtemps, la Rasd n’étant pas un état à part entière si l’on s’en tient aux critères mondialement appliqués par l’ONU.

D’ici là, bien de l’eau coulera sous les ponts de l’UA car tous ces pays attendent avec impatience comment le royaume va décliner sa stratégie diplomatique dans le futur et surtout comment il va se comporter vis à vis de ce bloc de pays qui ne cache pas son hostilité au royaume alors que s’annonce avec lui une rude bataille en coulisses sur différents dossiers car Rabat ne vient pas les mains vides en termes de projets en tous genres pour l’Afrique.

Il faudra, à cet égard, attendre la prochaine nomination du représentant marocain au sein de l’UA pour voir quel ton prendra cette participation marocaine retrouvée.

Par Jalil Nouri

Commentaires