PARTAGER

Avec sa courte victoire à la deuxième chambre du parlement en la personne du président de son Conseil National, Hakim BenChemasse, le PAM, le Parti Authenticité et Modernité boucle son année 2015 sous le signe de la conquête. Le parti ne cache plus en effet, après les résultats acquis ces dernières semaines, qu’il compte devenir une force à égalité avec les islamistes du PJD à qui il promet de donner le change l’année prochaine lors des élections législatives qu’il veut gagner.

Il ne fait aucun doute que cette formation qui se cherche toujours un grand patron charismatique a de grandes chances de remporter la majorité des sièges pour se voir charger de former le gouvernement avec des partis membres du gouvernement actuel qui se sépareront le moment venu des islamistes et qui l’ont aidé comme avant-gout de cette future alliance en le soutenant pour remporter la présidence de la deuxième chambre, comme le rassemblement des Indépendants et le Mouvement Populaire. Ils avaient pris le soin au préalable de conclure des accords avec le PAM lors des élections communales et régionales, signe que ce trio est parti pour sceller des alliances aux législatives de l’an prochain pour des désistements réciproques à même de leur permettre de constituer l’épine dorsale du gouvernement qui en ressortira. Désormais , le PJD islamiste doit se préparer à mener seul ses futures batailles et surtout à revoir ses ambitions à la baisse, car en étant absent de la partie serrée qui s’est joué à la deuxième chambre pour la présidence, le parti du premier ministre a montré qu’il n’avait pas les coudées franches et que ses mots d’ordre ne sont pas toujours suivis.

Par Jalil Nouri

Commentaires