PARTAGER

L’ONU organise ce jeudi à New-York au cours d’une assemblée générale un vote sur Jérusalem qui risque de creuser l’isolement de Washington suite à la décision de Donald Trump, de reconnaître la ville palestinienne de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Ce vote-sanction et de condamnation sans appel de cette mesure qui sera adoptée sans contraintes pour Washington a valeur de test important pour la diplomatie américaine et pour les relations internationales en général, susceptibles d’entrer dans une période de tensions et de crises à répétition.

Convaincue que la majorité des états présents dans le nombre attendu avoisinera les 180, voteront contre le décret du président américain, ce dernier a fait savoir par la voix de sa représentante à l’ONU, qu’il prendrait des sanctions contre tous les pays qui voteraient contre ainsi que l’ONU qui pourrait voir les contributions financières des États-Unis revues à la baisse qui pourrait avoir des conséquences graves sur son fonctionnement et ses programmes.

Les murs du siège des États-Unis tremblent par avance à l’idée de ces développements futurs qui menacent l’existence même de cette institution qui fait face , de plus en plus, à des chantages aux coupes budgétaires depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires