Les étoiles de Sidi Moumen » de Mahi Binebine primé en France

Les étoiles de Sidi Moumen » de Mahi Binebine primé en France

303
0
PARTAGER

Cette distinction lui a été décernée mardi soir par la section Languedoc-Roussillon de l’association lors d’une rencontre littéraire à Montpellier (sud). D’autres rencontres avec les sections sud de l’Association sont prévues mercredi, à Marseillan, et jeudi, à Toulouse.

Chaque année depuis 2006, en partenariat avec plusieurs librairies et médiathèques, les sections sud de l’association « Coup de soleil » repèrent une dizaine de livres exposés au salon « Maghreb des Livres », une manifestation annuelle organisée par l’association-mère à Paris.

Cinq ouvrages sont sélectionnés et soumis à un jury de lecteurs composé d’environ 200 personnes qui procèdent finalement à un vote du coup de coeur. Cette année le choix a été porté sur « Les étoiles de Sidi Moumen ».

Ce roman est une fiction qui relate l’histoire des auteurs des attentats de Casablanca du 16 mai 2003, tous issus du même bidonville de Sidi Moumen.

Yachine, l’un d’eux, raconte son enfance à Sidi Moumen avec ses dix frères, une mère luttant contre la misère, et un père ancien ouvrier, toujours accroché à son chapelet. Mais dans ce quartier ravagé par le haschich et la colle, aux décharges publiques et à la rivière tarie, la mort et la promesse de paradis semblent plus enviables.

Georges Morin s’est félicité du choix de Mahi Binebine, un « excellent écrivain » et un « excellent peintre ».

Quand à son roman, il dresse « une bonne analyse qui montre que malheureusement trop souvent le terrorisme prend ses racines dans la misère », a déclaré M. Morin à la MAP.

« L’une des meilleures façons de lutter contre ce fléau est de le combattre en s’attaquant à la misère », a-t-il relevé.

De son côté, Mme Michèle Rodary, présidente de la section Languedoc-Roussillon de Coup de Soleil, estime que le roman est une belle interrogation littéraire, très vivante et poétique, sur les dramatiques conditions de transformation d’enfants en des bombes humaines.

« C’est cet aspect-là qui nous a beaucoup plu chez le livre de Mahi Binebine, en plus de sa belle plume », explique-t-elle au journal en ligne Mediterranee.com.

Né en 1959 à Marrakech, Mahi Binebine s’installe à Paris en 1980 pour y poursuivre ses études de mathématiques qu’il enseigne pendant huit ans.

Depuis, il se consacre à l’écriture et à la peinture. Plusieurs romans traduits en une dizaine de langues. Il émigre à NewYork de 1994 à 1999.Ses peintures font partie de la collection permanente du musée Guggenheim de NewYork. Il revient à Marrakech en 2002.

Créée à Paris en 1985, l’association « Coup de Soleil » aspire à rassembler les personnes originaires du Maghreb. Ses activités sont essentiellement tournées vers l’information et la culture.

Chaque année, l’association organise à Paris « Le Maghreb des livres », le plus grand salon consacré à la création littéraire maghrébine en France.

 

map________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires