Les étudiants de l’ENCG de Tanger continuent leurs manifestations jusqu’à l’acceptation de...

Les étudiants de l’ENCG de Tanger continuent leurs manifestations jusqu’à l’acceptation de leurs revendications

543
0
PARTAGER

 

Ils ont pu dénoncer les résultats des examens. L’école enregistre un taux de réussite exceptionnellement très bas. Seulement 6,6%  des étudiants de 4ème année ont réussi leurs examens. Et ce ne serait pas la seule promotion à enregistrer des taux d’échecs aussi importants. « Sur 243 étudiants en 2ème année, seulement 22 ont réussi. Quant à la 3ème année, on n’en compte qu’une dizaine sur 300 étudiants », affirme l’un des étudiants.

Les manifestants demandent à ce que leurs copies d’examens soient « mieux corrigées ».  Selon eux, les professeurs et l’administration rendent impossible la consultation des feuilles d’examen, alors même que le règlement de l’établissement le permet.

Actu-maroc a souhaité connaitre la version de l’administration de l’ENCG, la direction de cet établissement n’a pas donné suite à notre demande d’interview.

Les étudiants de la quatrième année après de longues discussions se sont mis d’accord sur les revendications suivantes qui sont organisées selon cinq axes majeurs :  « A noter que ces revendications doivent être transmises aux étudiants des autres promotions pour les approuver. Par la suite, elle seront présentées à l’administration de l’école Lundi 17 Février 2014 et toute autre partie intéressée (Médias, associations, Presse…) en tant que revendications des étudiants de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Tanger »

Revendications relatives aux COURS :

- Que les cours soient à jour et ne datent pas de plusieurs années (Depuis la création de l’École) et qui traitent la matière concernée ;

- L’affectation des matières aux professeurs doit se faire sur la base de leur spécialité pour avoir une bonne formation. Parfois on nous dit : « je ne suis pas fort dans la matière » affirmations de certains professeurs ! ;

- Dans toutes les universités qui se respectent, les professeurs indiquent au début de chaque semestre dans le syllabus le détail de chaque séance du semestre, les dates des examens de contrôle continu, la proportion de l’exam final, des contrôles continus et de la participation en classe dans la note, et les heures de bureau du prof durant lesquelles il doit être présent dans son bureau pour répondre aux questions des étudiants relatives aux cours ;

- Programmer des TD et des TP pour les matières techniques ;

- Tous les documents doivent être disponible au fur et à mesure de l’avancement des cours et pas à la dernière minute , ils doivent être organisés avec des appuis et des supports ;

- renouvellement du matériel utilisé(Micros, Tableaux, et Projecteurs) avec l’ajout d’écrans dans les classes à grand effectif pour visualiser les projections ;

- Respecter la charge horaire de chaque matière. ( Il y a plein d’exemples du non-respect.. ) ;

- L’intervention et l’appui du professeur qui décide d’enseigner une matière de spécialité à travers des exposés. Nous découvrons à peine un chapitre que nous nous retrouvons obligés d’expliquer à toute une promotion ;

Revendications relatives à L’ABSENCE/PRESENCE

- Récompenser la présence des étudiants au lieu de faire l’appel pour toute une promotion et ne rien faire avec par la suite ;

- Supprimer la règle informelle de certains professeurs: En cas d’absence interdire l’étudiant de la séance suivant ;

- En cas de retard du prof de plus de 15 Min, le cours ne sera pas assuré, un rattrapage sera prévu par la suite

Revendications relatives aux EXAMENS

- Les dates des exams, de l’affichage des notes, des rattrapages et de l’affichage des notes de rattrapage doivent être connues et respectées avant le début du semestre concerné ;

- Rendre  les copies des examens finaux, des contrôles continus et des rapports et travaux aux étudiants et possibilité de discuter la note avec le professeur concerné et rectifier la note s’il y a erreur, chose qui affirme la transparence et la responsabilité attachée à la reddition des comptes, éléments essentiels dans la nouvelle constitution de notre pays ;

- Revoir la question de crédit du premier coup : L’étudiant doit avoir la chance de passer des rattrapages avant d’avoir un crédit! ; – Clarté et crédibilité au niveau des notes( des barèmes…) ;

- Prévoir des séances de correction des examens : Pour savoir les lacunes et les fautes commises, afin pouvoir se rattraper en deuxième session ;

- Rédaction des rapports ou des PV par les professeurs dans le cas où ils donnent des notes critiques et éliminatoires : 0, 1, 2, 3 sur 20 avec la possibilité pour l’étudiant de demander ce PV ou rapport; le travail de tout un semestre ne peut jamais être évalué par un seul indicateur : Note d’examen de fin de semestre. Mais aussi il faut tenir compte des efforts fournis tout au long du semestre : Contrôle continu, les travaux rendus, présence, assiduité, participation, et les rapports des projets réalisés ;

- Les contrôles continus doivent être réguliers et avoir un but d’évaluation et non de sanction ou bizutage ;

- Déterminer un taux de réussite dans une matière au dessous duquel une investigation doit être faite ;

- Corriger les copies et ne pas donner des notes en fonction de la matière qui existe dans le même module. ( Un professeur  donne 12 , l’autre pour ne pas corriger il donne 8 ;

- Les examens doivent porter sur les cours ;

- Consacrer tout ou une partie de la dernière séance de chaque matière à discuter de l’examen et comment les étudiants doivent procéder.

Revendications relatives à la RELATION AVEC LE CORPS PROFESSORAL

- Le rapport de force entre étudiant et professeur est à revoir ! : On subit les réactions de mépris de la part de certains professeurs (ce qui est contre la déontologie) soit par la parole, par les gestes ou par les décisions de vengeance par les notes sans pouvoir nous défendre ;

- Avoir le  droit à la parole sans être sanctionné, On refuse la dictature. L’université est un lieu d’échange d’idées sans jugement ;

- Avoir le droit de noter les professeurs selon différents axes: leur compétence, leur présentation, le contenu de leur cours, son organisation à travers des questionnaires en ligne par tous les étudiants qui ont pris le cours. C’est une pratique faite dans le monde entier et qui n’est irrespectueuse en aucun cas ;

- Ne pas inscrire notre nom lors de l’achat des ouvrages des profs ;

- On revendique le droit d’être respecté en classe et non traités de stupides, incapables ou autres termes allant des fois même aux insultes et injures; on demande à ce que notre vie privée ou nos orientations ne soit pas en corrélation avec nos notes.

Revendications relatives à la RELATION AVEC L’ADMINISTRATION

- Un BDE est indispensable pour discuter et négocier avec l’administration sans qu’il y ait des craintes de sanctions par certains professeurs ou de l’administration ;

- L’étudiant doit être libre dans le choix de sa filière ;

- On demande à ce que l’école nous aide à trouver des stages ;

- L’administration ne peut en aucun cas manipuler les notes données par les professeurs.

 

Les étudiants, réunis autour d’un collectif, ont décidé d’organiser des sit-in quotidiens et vont boycotter les rattrapages prévus dans les jours qui viennent jusqu’à aboutissement de leurs revendications, faute de quoi, une rencontre avec le ministre de l’enseignement supérieur s’imposerait.

 

Actu-maroc.com

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires