LES FORCES MAROCAINES IRONT-ELLES COMBATTRE EN LIBYE ?

LES FORCES MAROCAINES IRONT-ELLES COMBATTRE EN LIBYE ?

438
0
PARTAGER

Il est très probable que le Maghreb devienne dans les prochains jours un terrain d’affrontement entre les djihadistes de « L’Etat Islamique » et la coalition internationale qui les affronte en Syrie et en Irak et dont fait partie l’armée marocaine.

Les combattants du « Daech » qui ont pris pied sur le territoire libyen en profitant du chaos qui y règne et en voulant en annexer une partie, sont désormais devenus la cible de plusieurs parties concernées par les dangers de leur présence: a commencer par l’Italie, pays voisin se sentant menacé directement par le danger terroriste ainsi que l’autre voisin égyptien dont une vingtaine de citoyens coptes ont été décapités de sang froid et avec sauvagerie par les djihadistes du « Daech ».

Craignant un nouveau foyer de tension aux portes de l’Europe, la
communauté internationale s’est brusquement réveillée pour appeler à une intervention militaire sur le sol Libyen pour en déloger les terroristes avant qu’ils n’occupent tout le pays et exploitent ses richesses pétrolières pour financer ses différentes guerres.

Lié à la fois par ses engagements dans le cadre de l’Union du Maghreb Arabe, l’UMA, et par ceux qu’il entretient avec la coalition internationale menée par les Etats-Unis et soutenue par l’ONU, le Maroc devrait être appelé à intervenir dans les combats qui seront menés. Ce nouveau front mettra les forces armées royales dans une situation inédite avec une double participation sur deux fronts: au Moyen-Orient et au Maghreb en sachant qu’il doit assurer la sécurité de ses frontières face aux menaces des séparatistes du Polisario qui seraient bien tentés par un baroud d’honneur dans cette conjoncture régionale et internationale.

Par Jalil Nouri

Commentaires