LES GRANDS ENTRETIENS DE JALIL NOURI : INVITE- NORDINE EL FIDALI

LES GRANDS ENTRETIENS DE JALIL NOURI : INVITE- NORDINE EL FIDALI

842
0
PARTAGER

Interview avec Nordine El Fidali


Pourriez-vous nous retracer en quelques lignes votre parcours ?

Ma première exposition date  de 1967, c’était à l’occasion de la fête du trône,  je n’avais que 12 ans. J’étais fasciné par  les couleurs fauvistes des drapeaux, des banderoles.  Bien que j’ai fait des études supérieures à l’école d’administration publique, j’ai commencé à peindre enfin je ne me suis jamais arrêté de peindre, j’ai voyagé en Espagne pour reprendre des cours des arts plastiques des lors je me suis acharné à me servir de ce don pour défendre certains principes : la dignité de la femme, les droits des enfants, et dernièrement j’ai fait des expositions avec des organismes qui militent pour le retour aux produits bio, au développement durable qui vise surtout les enfants.

Comment pourriez-vous définir votre œuvre ?

Les thèmes de mes toiles tendent à sauvegarder notre patrimoine culturel et notre identité et d’un autre coté à  éveiller  l’esprit des générations sur certains fléaux qui menacent la nature, la déforestation,  le plastique, la pollution. Mes toiles, elles seules, sont un atlas de notre pays, les montagnes du rif, les cotes de la méditerranée,  le Sahara … etc. Jai peins toutes les troupes folkloriques qui existent dans notre pays je les  ai même réuni sur une toile géante, une vue sublime avec le reflet de la piscine du palais Al Badii à Marrakech. Mes toiles reflètent le caractère gai et généreux des marocains en plus de la richesse de nos accoutrements nous avons des habitudes culinaires propres à chaque occasion.

Quelles sont vos réalisations les plus récentes ?

Ma toute dernière exposition date de fin octobre 2011 en partenariat avec l’alliance française à l’institut Balsac à Kénitra. Je saisie l’occasion pour remercier monsieur le principal de cet institut qui veille à créer des activités culturelles  à Kénitra. Mes activités se focalisent sur la sauvegarde de la biodiversité avec des partenaires qui associent l’art plastique à l’art culinaire et nous avons  un projet le 10 du mois de décembre prochain à la faculté des sciences de Rabat intitulée ‘’Festival du goût’’.

Avec d’autres artistes marocains des plus connus, vous avez représenté le Maroc en exposant vos œuvres  lors de l’événement du Plus Grand Buffet des Plats du Monde qui s’est tenu en avril 2008 à Rabat et qui avait réuni une trentaine de pays autours de leurs cuisines mais également leurs folklores et leurs arts plastiques. Quel souvenir en gardez-vous ?

Une manifestation grandiose. L’idée m’a paru irréalisable, j’étais positivement surpris par cette initiative originale. L’organisation était parfaite les visiteurs étaient épatés par l’ambiance féerique entouré de beaux objets venus de par le monde,  les belles couleurs des stands,  la musique qui a bercé ce beau monde et dans l air flottait les parfums des mets préparés sur place, bref tout les sens étaient attisés.

Croyez-vous qu’il était utile d’associer l’art culinaire à la peinture et à la musique ?

Oui; c’est l’harmonie elle-même, faire plaisir à tout les  sens : l’ouïe,  l’odorat, le goût, la vue c’est la béatitude,  le bonheur des sens à tous les goûts pour toute personne quelque soit son niveau, son identité et sa culture. Pour moi, le mot art à lui seul résume la beauté, le plaisir et le rêve. Ce qui donne à ce bouquet  un accompagnement parfait et une symphonie qui fait vibrer.

La deuxième édition du Plus Grand Buffet des Plats du Monde se tiendra à Paris en 2013, Que pensez-vous de ce projet désormais itinérant ?

Un projet ambitieux  qui nous fera bien mériter d’être au podium parmi les géants de l’art culinaire et montrer à tout le monde que le Maroc mérite bien ce classement et ce qui me parait encore très important c’est que cette initiative particulière exprimera bien l’image de la convivialité, de l’hospitalité et de la générosité des marocains. Ça sera une bonne communication également pour notre tourisme. 

Quel serait éventuellement votre apport à cette manifestation sachant que vous y avez participé et vous la connaissez bien ?

Avec les organisateurs de cette noble action, nous avons toujours été des  partenaires et j’espère qu’on le sera encore dans toutes les activités entretenues dans ce sens. Le Maroc mérité amplement qu’on le représente dignement et le plus beau pays du monde est connu par sa cuisine raffinée,  par son savoir-faire et par sa culture. Pour des initiatives pareilles, j’adhère à 100%, donc partant afin démontrer  au monde que nous sommes un pays de tolérance et  de paix et que nous apprécions les ARTS, la beauté et le plaisir  et que nous aimons cohabiter et partager.

Quel rapport entretenez-vous avec l’art culinaire en particulier ?

Je ne suis pas gourmand mais très exigeant du coté qualité et présentation. J’aime les goûts subtils des plantes aromatiques, les mélanges harmonieux sucré-salé, les goûts relevés de piment et des épices.
Il y a ce point commun entre tous les métiers de l’art, c’est ce qu’on peut appeler les doigts-instruments de mesure, n’importe quelle maladresse peut fausser les calculs devant un même modèle.  Dix artistes peintres donneront dix tableaux différents et les mêmes ingrédients mis à la disposition de dix chefs donneront dix recettes différentes.
Il ya aussi le coté couleur. Les couleurs chaudes réveillent l’appétit et la brillance des produits témoigne de leur fraicheur.

Entretien réalisé par Jalil Nouri pour Actu-Maroc.com________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires