LES HOMOSEXUELS MAROCAINS SORTENT DE L’OMBRE

LES HOMOSEXUELS MAROCAINS SORTENT DE L’OMBRE

1525
0
PARTAGER

Encouragés par la démonstration de force de deux militantes « Femen »
qui se sont embrassées les seins nus sur l’esplanade de la Tour Hassan
de Rabat, deux homosexuels, marocains cette fois-ci ont voulu en faire
de même, un geste interdit par la loi qui leur a valu une détention
préventive en attendant leur jugement dont les peines peuvent aller
jusqu’à trois années de prison.

Après l’expulsion des deux premières, des françaises, du territoire marocain,
il s’est avéré qu’une troisième militante « Femen » devait les rejoindre dans
leur mouvement des défense des homosexuels marocains mais elle a été arrêtée
en possession d’un faux passeport et reconduite aux frontières pour
éviter toute complication avec son pays, le voisin espagnol.

Après l’apparition d’un musicien sur la scène de Mawazine demandant
l’abolition de l’article 489 du code pénal qui criminalise
l’homosexualité comme l’avait fait avant lui, le chanteur Ricky martin
sur la même scène l’année dernière, après une tribune libre de
l’écrivain Abdellah Taia dans le magazine Telquel dans laquelle il
demande ouvertement le changement de la législation pour la
reconnaissance des droits des homosexuels et enfin avec le vaste
mouvement de solidarité à l’étranger pour cette cause, ils semblent
bien partis pour occuper dans le futur l’espace public jusqu’à la
satisfaction de leurs revendications.

Commentaires