Les Houthis affirment avoir abattu un avion de la coalition, le Maroc...

Les Houthis affirment avoir abattu un avion de la coalition, le Maroc perd un F-16 au Yémen

1685
0
PARTAGER

La rébellion chiite des Houthis a affirmé lundi avoir abattu un avion de la coalition arabe qui mène une campagne aérienne au Yémen, peu après l’annonce par le Maroc de la perte d’un F-16 dans ce pays.

« La DCA des tribus a abattu un avion de combat à Wadi Nushur, dans la province de Saada », fief des Houthis dans le nord du Yémen, a rapporté la télévision de la rébellion, Al-Massirah, diffusant des images de combattants tribaux rassemblés autour des débris. Le drapeau marocain apparaît sur un bout d’aile de l’appareil, selon les images de la télévision qui présente l’avion comme un F-16.

A Rabat, les Forces armées royales (FAR) ont annoncé lundi qu' »un avion F-16 faisant partie de leur escadrille mise à la disposition de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite pour la restauration de la légitimité au Yémen est porté disparu depuis ce dimanche à 18H00 locales ».

Dans « un communiqué du service de presse de l’inspection générale des FAR », cité par l’agence officielle MAP, les FAR ajoutent qu’un « 2e avion qui évoluait en formation n’a pas pu constater si le pilote (…) avait pu s’éjecter » et des « recherches » sont en cours.

Selon une source au sein de la coalition arabe, citée par l’agence saoudienne SPA, le contact a été perdu avec l’appareil à 22H30 dimanche.

« A ce moment là, il revenait d’une mission prévue dans le cadre des frappes contre la milice Houthi », a précisé cette source lundi soir, ajoutant que les recherches étaient toujours en cours.

Interrogée par l’AFP à Ryad, une source officielle saoudienne avait un peu plus tôt confirmé qu’un avion de chasse marocain était manquant et que des investigations avaient été lancées pour « déterminer sa localisation exacte ». « Il se trouve avec certitude sur le territoire yéménite et comptait un seul pilote à bord », a-t-elle ajouté sous le couvert de l’anonymat.

Il s’agit du second incident en date pour des avions de la coalition arabe intervenant au Yémen depuis le 26 mars. Au lendemain du début des frappes, l’armée américaine s’était portée au secours de deux pilotes saoudiens qui s’étaient éjectés de leur F15 au large des côtes yéménites.

Selon les médias marocains, six F-16 des FAR participent aux opérations militaires de la coalition contre les rebelles Houthis au Yémen.

Fin mars, les autorités marocaines avaient expliqué avoir « décidé d’apporter toutes les formes d’appui à la coalition pour le soutien de la légitimité au Yémen dans ses dimensions politique, de renseignement, logistique et militaire ». Rabat est un proche allié de l’Arabie saoudite.

Commentaires