Les investisseurs français en toute confiance avec le Maroc

Les investisseurs français en toute confiance avec le Maroc

2400
0
PARTAGER

C’est sur un partenariat de confiance renouvelé que s’ouvre l’année 2016 pour les entreprises françaises qui investissent au Maroc.

Plus des deux tiers des sociétés de l’Hexagone prévoient en effet une augmentation de94% de leur chiffre d’affaire au royaume cette année, selon les résultats 2015 de l’enquête du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) élaborée par Le MOCI (Moniteur du commerce international), magazine d’information dédié au commerce extérieur.

Le Maroc se classe entre l’Egypte, où les entreprises françaises s’attendent à une hausse de 100% de leur chiffre d’affaire, et le Nigeria (76%).

Si la note générale d’appréciation du climat des affaires pour l’Afrique ne révèle aucune évolution entre 2014 et 2015 (elle reste identique à 2.39 sur 5, soit en dessous de la moyenne), l’Afrique du Nord se démarque avec une note de 2.95 sur 5 en 2015, contre 2.56 en 2014.

Le royaume arrache quant à lui la première place avec une note moyenne de 3.48 (contre 3.22 en 2014), suivi de Maurice (3.34) et de l’Afrique du Sud (2.92). Le Tchad (1.88), la République démocratique du Congo (1.60) et la République centrafricaine (1.59) ferment la marche.

Effectuée sur un panel de 34 pays, l’enquête invite plusieurs chefs d’entreprise à apprécier l’environnement des affaires de leurs pays d’implantation en notant sept postes (infrastructures, administration, économie et finance, social, socio-culturel, coût des facteurs, développement durable) répartis en 39 critères.

Le Maroc, deuxième client de la France sur le continent

A l’échelle continentale, le Maroc est le deuxième client de la France, juste derrière l’Algérie et devant la Tunisie, notamment sur le front des hydrocarbures, indique lerapport 2016 des entreprises françaises en Afrique, également réalisé par Le MOCI.

Les importations françaises en provenance du Maroc culminent à près de 9% sur la période 2013-2014, soit un total de 3.622 milliards d’euros en 2014.

En 2014, les échanges commerciaux entre la France et l’Afrique ont accusé une légère baisse selon les statistiques des douanes françaises, avec un recul de 2.28% des importations en provenance de l’Afrique (- 26.284 milliards d’euros).

Les exportations françaises à destination du continent s’inscrivent par ailleurs dans cette tendance avec une diminution de 0.61% (- 27.448 milliards d’euros).

Commentaires