Les jeunes appelés à s’intéresser à la chose publique dans un cadre...

Les jeunes appelés à s’intéresser à la chose publique dans un cadre de militantisme constructif

155
0
PARTAGER

Sur la terrasse de la Sqala, sur les remparts de l’ancienne médina de la métropole, « Le Café Politis », un espace de dialogue et de discussions, les jeunes principalement et aussi moins jeunes se sont donnés rendez-vous pour décortiquer les défis et enjeux qui se posent à cette jeunesse, leur participation aux échéances électorales, leurs espoirs sur l’évolution que connaît le pays.

Les interventions ont également traité des moyens de regagner la confiance des jeunes en politique et la nécessité de barrer le chemin aux présumés politiciens véreux.

Cet espace pour se parler, initié notamment par l’association Marocains Pluriels dans le cadre de son action « Nbni Bladi », a également traité des nouvelles formes de militantisme notamment des réseaux sociaux et à travers des actions constructives.

Les participants ont invité le parterre et les jeunes en général à ne pas se désintéresser de la politique même s’il faut l’exprimer autrement en utilisant de nouvelles formes tout en restant dans le contexte de défi de militantisme constructif.

D’autres intervenants ont mis l’accent sur le besoin de s’engager dans la « gestion de la vie de la cité », d’agir à la base pour mener les réformes, de se donner la main pour travailler, avancer ensemble dans le respect total de la différence en vue du changement et de la construction du Maroc de l’évolution.

C’est pourquoi, il est nécessaire de mener ces actions à travers des associations, des groupes de jeunes appelés à créer leur propre cadre d’action pour enrichir la diversité d’opinion et approfondir les débats à même de permettre d’atteindre cet objectif.

Intervenant lors de ce débat, l’ex président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) et membre de la commission de réforme de la constitution, M. Ahmed Herzenni, a salué cette floraison d’initiatives des jeunes de divers horizons, invitant au passage les partis politiques à se doter de Think tank pour avoir plus d’idées et facilités afin de confectionner des programmes pour satisfaire les aspirations des uns et des autres.

L’association marocains Pluriels ambitionne par son action à réconcilier les jeunes avec la politique à travers « Nbni Bladi », une sorte de laboratoire de démocratie participative, selon ses promoteurs.

Cette initiative participative s’est penchée, durant des mois, sur ce qui peut changer la vie au quotidien et a pu recueillir une quarantaine de propositions émises par environ 1.200 internautes, devenus ainsi des acteurs, a indiqué M.Ahmed Ghyat, président de l’association.

Un sondage est ainsi ouvert sur la page web de l’association en vue de récolter le plus largement possible les votes pour ou contre chacune des propositions, a-t-il noté, ajoutant qu’une vingtaine de ces propositions seront sélectionnées pour être adressées aux partis politiques dans un document intitulé « Une génération vous interpelle ». Le but est de faire en sorte que les décideurs s’engagent à les mettre en pratique.

 

MAP _________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires