Les lauréats du Prix national de la qualité et de la sécurité...

Les lauréats du Prix national de la qualité et de la sécurité du travail édition 2010 primés à Rabat

409
0
PARTAGER

Le trophée de la 13 ème édition du Prix national de la qualité, placée cette année sous le thème  » la qualité pilier du développement durable « , a été décerné, dans la catégorie grandes entreprises, à la société Nouvelle Aveiro Maroc, spécialisée dans le domaine de l’industrie de conserves de poissons à Agadir.

Catégorie grands organismes de services, le Régime collectif d’allocation de retraites, chargé de la gestion des retraites publiques-Rabat, a décroché le prix de qualité, tandis que des certificats d’encouragement ont été remis au Group Addouha opérant dans le domaine de la promotion immobilière et la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca.

Dans la catégorie PME, ce prix a été attribué à la clinique Nakhil de Tétouan, alors que le certificat d’encouragement est revenu à l’Institut spécialisé de technologie appliquée Hay-Hassani1 de Casablanca(OFPPT) et au complexe de formation de confection de Fès(OFPPT).

Un certificat de reconnaissance de la qualité a été donné, dans le même cadre, au complexe de formation Yacoub El Mansour (OFPPT) de Rabat, l’Institut de technologie appliquée à Agadir(OFPPT) et l’Office national de l’électricité(ONE)- centrale thermique de Mohammedia, service chimie et contrôle qualité de la direction exploitation.

Le prix de la qualité dans la catégorie Petite et moyenne industrie(PMI) est revenu à « MEKSA Industrie », entreprise spécialisée dans la conception, fabrication, assemblage et commercialisation d’articles extrudés en PVC pour menuiserie, fermeture et autres applications à Casablanca.

S’agissant du prix national de la sécurité au travail, catégorie grandes entreprises industrielles, a été décerné à la « Fromagerie de Doukkala », alors que des certificats d’encouragement pour la sécurité au travail ont été attribués aux Sucreries raffineries du Tadla (SUTA) et à la Sucrerie nationale du Lokkous(SUNABEL).

Pour la catégorie grands organismes de services, le prix de sécurité est revenu à la LYDEC de Casablanca alors que le certificat d’encouragement a été décerné à Tractafric Equipement Maroc spécialisée dans le commerce de matériels BTP de Casablanca.

Par ailleurs, quatre entreprises recevront une certification QSE(qualité, sécurité au travail et environnement), deux entreprises une certification QS(qualité et sécurité), neuf entreprises des certificats ISO 9001 (qualité), une entreprise a eu le certificat NM ISO 22000(sécurité alimentaire) et neuf autres entreprises ont décroché le certificat NM HACCP(sécurité alimentaire).

Quatre entreprises ont reçu des attestations de conformité à la marque NM(certification produit) et neuf laboratoires recevront l’accréditation selon NM ISO17025.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies, M. Ahmed Reda Chami a indiqué que le choix du thème de « la qualité pilier du développement durable » a pour objectif de « mettre en relief l’importance d’intégrer les principes de développement durable dans l’approche de management de l’organisation ».

Dans une intervention lue en son nom par la secrétaire générale du ministère Mme Mounia Boucetta, M. Chami a souligné que l’intégration des aspects de développement durable par les entreprises à leurs activités industrielles et commerciales doit relever d’une démarche volontariste et ambitieuse, afin de répondre d’une part aux exigences contractuelles des donneurs d’ordre et, d’autre part, aux soucis des parties prenantes et de la société civile.

De son côté, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Jamal Rhmani a affirmé, dans une allocution lue en son nom par Ahmed Bouharrou, directeur du travail, que « l’obtention d’un certificat contribue à la notoriété et à l’amélioration de l’image de maque de l’entreprise.

Et d’ajouter que le recours à la démarche qualité est une nécessité pour la continuité de l’entreprise car celle-ci améliore la transparence, suppose une gestion plus efficace des équipements au niveau interne, d’autant plus qu’elle permet aussi une ouverture économique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Pour sa part, le président de l’Union Marocaine pour la qualité(UMAQ), M. Larbi Bencheikh a noté que le Prix national de la qualité, « vise à promouvoir la qualité au sein des entreprises, les incitant à s’approprier les démarches qualité et à faire de l’auto-évaluation une pratique usuelle et courante ».

Dans une allocution lue en son nom, M. Bencheikh a fait savoir que cette 13-ème édition vise à interpeller les entreprises, les institutions et le citoyen au regard de la problématique de l’articulation entre la performance, l’environnement, le bien-être social et la problématique des équilibres naturels.

Il est à signaler qu’à l’instar de plusieurs pays, le Maroc à travers le ministère de l’Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies a mis en place depuis 1998 un Prix national de la qualité.

Les prix qualité et sécurité au travail sont un moyen d’évaluation et d’auto-évaluation permettant aux organismes et entreprises de mesurer leurs performances en la matière et d’identifier les axes de progrès.

Commentaires