Les Lions de l’Atlas de Taoussi se qualifient à la CAN 2013

Les Lions de l’Atlas de Taoussi se qualifient à la CAN 2013

349
0
PARTAGER

Les Lions de l’Atlas ont rugi de nouveau. Face au Mozambique, le onze national, sous la direction de Rachid Taoussi, ont réussi le pari de surmonter les deux buts encaissés à Maputo en marquant quatre. Un score qui ouvre la voie à la participation à la prochaine CAN qui aura lieu, en janvier 2013, en Afrique du sud.

C’est en seconde mi-temps que l’équipe nationale a retrouvé ses automatismes et sa vigueur. Le but marqué à la 38ième minute par Abdelaziz Berrada, le sociétaire de Getafe (Liga espagnole) a donné des raisons d’espoir au reste du groupe et au public.

Oussama Assaidi change le match

A la reprise du jeu, Taoussi opère un changement de taille, Oussama Assaidi (Liverpool) fait son entrée dans le match à la place de Akkal (FAR), le meilleur joueur marocain en première mi-temps au côté d’El Ahmadi (Aston Villa). Bien qu’il soit réserviste dans le club anglais, Essaidi a pris en main l’attaque des lions. Ses dribles et ses passes lumineuses destinées à El Arabi (Grenade, Liga espagnole) ont déstabilisé la défense mozambicaine, preuve en est l’occasion de l’égalisation ratée, à la 54ième minute, par El Arabi.

Renouer avec le score était inéluctable, ce n’était qu’une question de temps. Et rien de plus. A la 59ième, l’arbitre siffle un penalty discutable en faveur des Lions de l’Atlas. La faute commise sur Berrada méritait-elle une telle punition ? Pire, le joueur mozambicain écope de son second carton jaune, il est expulsé du terrain. Le capitaine Houssine Kharja se charge de tirer le penalty : 2 à zéro. C’est l’égalisation. La route vers l’Afrique du sud n’est plus un mirage. Une réalité qui se concrétisera quelques minutes plus tard, et plus précisément à la 85ième minute, El Arabi, qui a réalisé un match formidable, marque le 3ième but de la délivrance. Le sociétaire de Grenade, d’un super-heading, trouve les cages mozambicaines sur une passe de l’arrière gauche Zakarya Bergdich.

Une qualification arrachée

Les minutes s’égrènent. L’équipe adverse tente de mener des attaques, laissant de larges couloirs aux Marocains. Sur une contre-attaque, Amrabat (Galatasaray, Turquie) marque le 4ième but. Et c’est la joie retrouvée dans le Grand stade de Marrakech. Rachid Taoussi a réussi son pari. Le onze national sera bel et bien à la CAN en Afrique du sud. Une qualification qui fait le bonheur des Marocains. Et elle permet, surtout, à Ali Fassi Fihri de quitter la présidence de la fédération de football, prévu le 11 novembre à l’occasion de l’assemblée général de la FRMF, avec au moins une réalisation à son actif.

______________

 

Commentaires