Maison A la une LES MALADES VICTIMES D’UNE NOUVELLE GRÉVE GÉNÉRALE

LES MALADES VICTIMES D’UNE NOUVELLE GRÉVE GÉNÉRALE

580
0
PARTAGER
Et une de plus. Les médecins des hôpitaux publics ne laissent aucun répit aux malades s’absentant de leurs emploie et parcourant parfois des centaines de kilomètres pour se retrouver devant les portes fermées des établissements hospitaliers, sans en avoir été prévenus au préalable. C’est un scandale à répétition qui exige du ministère de tutelle de prendre des sanctions contre les grévistes qui ne doivent pas ignorer, quelque soient leurs problèmes et leurs revendications, qu’ils sont payés par le contribuable et qu’ils doivent être à son service. Cette situation de grèves à répétition est devenu intolérable d’autant plus que les revendications tournent surtout autour d’amélioration des salaires et des conditions de travail.
Certes il est également demandé dans ce cahier revendicatif de meilleurs équipements et une mise à niveau des hôpitaux,mais il ne s’agit que d’un trompe-l’œil. Il est utile de rappeler qu’il existe d’autres moyens de défendre les droits de chacun et que ce noble métier dicte des sacrifices. Il est regrettable de voir, par ailleurs, ces mouvements de protestation prendre une tournure politique avec l’arrivée d’un nouveau ministre de la santé, pris en otage par les promesses non tenues de son prédécesseur issu du même parti politique, sans attendre de rencontrer son successeur. A prendre en compte le cout global de ses arrêts de travail en plus des désagréments causés aux patients, l’on ne peut que conclure que le secteur del santé publique est réellement malade de ses médecins.
Par Abdellah Fikri   .

Commentaires