LES MALHEURS N’ARRÊTENT PAS POUR MILOUD CHAÂBI

LES MALHEURS N’ARRÊTENT PAS POUR MILOUD CHAÂBI

1957
0
PARTAGER

Un malheur n’arrivant jamais seul, la série noire continue pour le
milliardaire marocain Miloud Châabi au moment où il songe sérieusement
à se retirer des affaires pour une retraite bien méritée à l’âge de 85
ans bien remplis et réussis. C’était sans compter avec le mauvais sort
qui semble s’acharner sur l’ancien berger devenu parmi les plus grosses
fortunes du pays. Il vient de vivre une semaine noire avec un accident
et deux développements majeurs dans ses différents démêlés. Suite à une
chute, il a du être hospitalisé à Rabat pour être soigné d’une fracture
du fémur sans trop de gravité.

Entre-temps, il a du se rendre à l’évidence pour constater l’impasse
de ses dernières négociations avec des fournisseurs étrangers qui ont
obtenu de la justice de s’approprier une grosse partie du capital des
supermarchés »Aswak Essalam ». Devant ce blocage, il n’est pas exclu,
faute de passer à la caisse, qu’il soit allégé d’une partie de ses
biens convoités.

Au même moment, ces supermarchés « Aswak Essalam », encore eux, lui
valent des soucis avec la commun des « Roches Noires » à Casablanca qui
après lui avoir cédé l’ancien marché de gros de la ville pour y
implanter un méga centre commercial, lui interdit désormais l’accès au
lieu pour non respect des clauses du contrat de bail. Ceci, sans
oublier qu’un autre conflit avec d’autre fournisseurs soumis à la
justice est sur le point de lui faire perdre une autre entreprise de
son groupe, la Snep, une grande entreprise porte-étendard de son
groupe « Ynna Holding » malmené par une avalanche de procès dans le
secteur de l’immobilier pour des projets inachevés et non livrés à des
milliers d’acheteurs dans le désarroi.

Commentaires