PARTAGER
Faute d’en avoir été informés, les marocains dans toute leur diversité n’ont prêté aucune attention à la célébration de la journée internationale du bonheur qui a lieu tous les 20 mars. Ce qu’ils ne savent pas non plus, l’un ne va pas sans l’autre, c’est que cette date correspond à une autre célébration, celle de la journée internationale sans viande, pour dénoncer les excès alimentaires, surtout dans les pays occidentaux, qui eux, ont vu leurs citoyens se souvenir et fêter cette double date.
En ce qui concerne la première commémoration, les marocains peuvent toujours se justifier en avançant qu’ils sont très mal classés sur la dernière liste publiée qui place les marocains à la quatre-vingt-dixième place sur 150 en matière de bonheur.
En ce qui concerne la consommation de viande, on sera étonnés d’apprendre là non plus, que les marocains ne sont que peu portés sur la chose,car comparativement aux français par exemple, qui eux digèrent tant bien que mal près de 80 kgs annuellement toutes viandes confondues, nous n’en consommons que 17 de viande de volaille et seulement 7 de bœuf par an, ce qui leur épargne sans le savoir, de nombreuses maladies sans qu’ils le sachent et pour des raisons économiques .
Il est donc tout à fait normal que nous ignorions cette double fête qui ne nous concernent ni de près ni de loin.

Commentaires