Les Marocains bravent la chaleur torride pour aller voter

Les Marocains bravent la chaleur torride pour aller voter

177
0
PARTAGER

-Par Lahcen Laoufi-

Omar n’avait qu’un seul souci. Arriver sans plus tarder au bureau de vote le plus proche de son domicile où il a d’ailleurs été inscrit ainsi que son épouse pour se prononcer sur le projet de nouvelle constitution.

Le chauffeur de taxi, qui éprouvait une forte gêne en voyant ses trois clients se plaindre de ce vieil engin dépourvu de système de climatisation, avait lui aussi la même préoccupation. Braver la chaleur et le chergui pour aller voter. Rien ne pouvait l’en empêcher quitte à interrompre sa journée de travail et rentrer chez lui, dans la soirée, les poches presque vides.

Le vendredi est aussi pour les Marocains le jour du couscous qui ne peut être servi que bien chaud. Ce qui ajoutait à la peine en ce jour de vote. Omar se contenta de quelques boules du fameux repas et de quelques gorgées d’un lben que son épouse tenait au frais, histoire de se rafraichir avant le départ pour le bureau de vote.

Les cartes et les pièces d’identité en poche, le couple s’empressa d’accomplir son devoir national dans une école privée située non loin de l’avenue Atlas. La chaleur de milieu de journée devenait de plus en plus pressante et le climat de plus en plus lourd. Au bureau de vote, quelques retardataires tenaient à s’acquitter de leur devoir non sans regretter de ne pas l’avoir fait un peu plus tôt alors qu’il faisait encore plus frai. Le local ne désemplissait pas au fur et à mesure que l’heure de fermeture du bureau s’approchait. A l’intérieur comme à l’extérieur, la même chaleur, mais aussi le même engouement et la même détermination à ne pas manquer ce rendez-vous avec l’histoire.

Il était à peine 17H30. Le ministère de l’intérieur annonçait que le taux de participation avait déjà atteint les 60 pc. Conclusion: La forte chaleur n’a aucunement dissuadé les électeurs de répondre au devoir national.

Idem pour les appels désespérés au boycott du scrutin qui étaient restés vains.

Omar et son épouse n’étaient pas les seuls à avoir bravé le soleil de plomb en ce jour mémorable du 1er juillet pour aller se prononcer sur le projet de nouvelle constitution et avoir ignoré les appels au boycott. Les marocains, tous, l’ont fait..

 

 

 

MAP__________________________

 

 

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires