PARTAGER

Alors que l’on croyait les marocains épargnés par les mesures discriminatoires par le président américain Donald Trump à l’encontre des ressortissants de 7 pays à majorité musulmane, il semble que ce ne soit pas le cas.

En effet, une marocaine résidant au Canada a été récemment refoulé aux frontières des États-Unis, avec ses enfants,sous le prétexte invraisemblable qu’elle était fichée pour avoir abondamment critiqué le nouveau président américain sur les réseaux sociaux. Une fouille minutieuse de son téléphone portable au poste-frontière avait permis de trouver ces commentaires anti-Trump; une raison suffisante selon l’administration américaine pour lui refuser l’entrée sur le sol américain.

Cet abus de pouvoir contraire à la constitution américaine ainsi que tous les autres dérapages rapportés ne plaident nullement pour se rendre aux États-Unis en cette période critique d’injustice, de discrimination et d’arbitraire. Une situation qui ne va pas s’arranger de sitôt puisqu’il est également prévu d’obliger les demandeurs de visa pour ce pays de donner leur code de téléphone et des réseaux sociaux ainsi que les boîtes mail aux agents des consulats qui seront passés au peigne fin, afin qu’ils puissent s’assurer que ces demandeurs de visas ne constituent pas de danger pour la sécurité intérieure des États-Unis.

Commentaires