Les marocains établis au Sénégal se mobilisent pour exprimer leur unanimité autour...

Les marocains établis au Sénégal se mobilisent pour exprimer leur unanimité autour de la nouvelle constitution

223
0
PARTAGER

L’ambassade du Maroc au Sénégal vient de mettre sur pied le dispositif nécessaire pour permettre aux marocains de venir s’acquitter de leur devoir et exercer l’un de leurs droits de citoyenneté que garantit pleinement la nouvelle loi fondamentale.

Par voie de presse locale, l’ambassade a annoncé que le scrutin démarrera vendredi prochain au sein de ses locaux et se poursuivra 3 jours durant. Un délai qui devra permettre à l’ensemble des marocains au Sénégal de se présenter aux urnes, y compris ceux installés dans d’autres villes que la capitale, comme Thiès et St Louis.

A l’occasion de plusieurs rencontres sur ce grand évènement, les marocains établis au Sénégal ont exprimé une belle unanimité sans dissonances au sujet de la nouvelle constitution. Lors des débats, animés par des personnalités marocaines et des noms de référence dans les milieux politique et académique sénégalais, les marocains établis au Sénégal n’ont pas manqué d’exprimer leur adhésion à la nouvelle constitution et ses remarquables apports pour renforcer les Institutions de l’Etat de Droit et asseoir les fondamentaux des démocraties modernes.

Les marocains au Sénégal, la première communauté marocaine à l’étranger dont la présence au pays de la Teranga est séculaire, se sont notamment réjouie des nouvelles dispositions en faveur de la diaspora marocaine qui a en commun un profond attachement à la patrie.

« Le Conseil National des Marocains au Sénégal (CNMS), le Club des Jeunes du Sahara en Afrique, l’Association de la Femme et de l’Enfant, l’Association des Artisans et l’Association des Artistes Marocains au Sénégal, appellent toute la communauté marocaine au Sénégal à s’impliquer positivement dans cette phase historique que connait notre pays et à voter « oui » pour le projet de nouvelle constitution », indique un appel à la mobilisation du CNMS.

« Une nouvelle Constitution pour un Maroc nouveau qui permet aux Marocains résidant à l’étranger de jouir des droits de pleine citoyenneté, y compris le droit d’être électeurs et éligibles », plaident les responsables du Conseil.

Pour sa part, le Réseau des Sahraoui établis en Afrique pour le Soutien à la proposition d’Autonomie s’est félicité du projet de la nouvelle constitution et plaide le « Oui » à l’épreuve des urnes. Le réseau estime que la nouvelle loi fondamentale et ses dispositions pour une régionalisation avancée consacrant la démocratie locale, « donne corps à la proposition d’autonomie, l’unique voie pour clore définitivement la question du Sahara et mettre un terme au drame des séquestrés de Tindouf ».

« La nouvelle constitution amènera le Maroc, sans nul doute, à se positionner au niveau africain en tant que modèle d’une démocratie assurant aussi bien les droits et libertés que la stabilité et l’unité qui constituent une condition nécessaire pour mener à bien les chantiers du développement », affirme, de son côté, la présidente de l’association « Lalla Soukaina » des femmes au Sénégal, Mme Ndiaye Assatah Fatiha.

Le cercle Sénégal-Maroc d’amitié et de fraternité (CESEMAF) et le Club des Investisseurs marocains au Sénégal (CIMS) se joignent à cette symbiose caractéristique des mobilisations populaires autour des grandes questions du Royaume.

Dans une déclaration à la MAP, le secrétaire général du CESEMAF, M. Lahlou Sidi Mohamed, qui est également président du Club des Investisseurs marocains au Sénégal, s’est félicité de ce « nouvel élan majeur dans le processus démocratique au Maroc qui s’offre en modèle dans le continent africain ».

« A l’instar de l’ensemble de la communauté marocaine établie au Sénégal, j’exprime, au nom des marocains membres de ces deux structures, notre mobilisation et engagement à se joindre à la Volonté de SM le Roi Mohammed VI autour de la nouvelle constitution », a affirmé M. Lahlou.

L’association des marocains natifs du Sénégal, une structure qui rassemble les descendants des pionniers marocains venus s’installer au Sénégal il y’a plusieurs siècles, est de cette ambiance de mobilisation.

Cette nouvelle constitution épouse indiscutablement les principes d’une monarchie parlementaire moderne, à l’instar de celles des grandes Nations dont l’histoire s’est distinguée par une intelligente symbiose entre dynasties et peuples, assure, le président de l’association M. Mohamed Lotfi Benjelloun.

« Aujourd’hui, le peuple marocain est appelé à exprimer son choix de Société qui sied bien à son temps tout en préservant son authenticité, et dire Oui à la nouvelle constitution qui intègre bel et bien les grands fondamentaux des démocraties avancées de notre temps », a-t-il dit.

 

MAP__________________________

 

 

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires