LES MAROCAINS FÂCHÉS AVEC LEURS TÉLÉS NATIONALES

LES MAROCAINS FÂCHÉS AVEC LEURS TÉLÉS NATIONALES

327
0
PARTAGER

Pourtant toutes les études d’audience post-ramadan, essaieront de vous convaincre que les marocains ont suivi par millions ces programmes, histoire de justifier les tarifs de plus en plus exorbitants des passages des publicités dont les prescripteurs se bousculent aux portillons.

Il revient aux sociologues et autres spécialistes des comportements ou habitudes des téléspectateurs de nous expliquer pourquoi les marocains restent scotchés devant leurs postes de télévision à l’heure de la rupture du jeûne et pourquoi les télévisions qu’ils regardent en cette période se sentent obligés d’essayer de les faire rire à tout prix. La question mérite d’être posée et d’être le thème d’un débat national fort intéressant.

Pour le reste et mieux comprendre ce rejet par les marocains des programmes de leurs télévisions, il faut noter que jamais ses supports ne procèdent à des évaluations après chaque saison en menant des études sérieuses ou des bench-marks sur les attentes de ceux qui les regardent afin de rectifier le tir. Rassurés par les taux d’audience, elles se cachent derrière ce paravent pour se cantonner dans les solutions de facilité sans chercher à s’améliorer ni à développer de nouvelles idées qui viendraient ouvrir de nouveaux horizons en matière de programmes comme le veut l’usage dans d’autres pays où les télévisions se sentent liées par un contrat moral vis à vis des citoyens qui s’acquittent de redevances. Nul besoin de rappeler également qu’aucune association de défense des droits des téléspectateurs n’existe au Maroc pour inverser le rapport de forces.

Les responsables des programmes n’ayant de comptes à rendre qu’à leurs supérieurs hiérarchiques, ils peuvent dès lors continuer pendant longtemps encore à concocter les mièvreries dans leurs arrière-boutiques. L’un des moyens à envisager pour un sursaut d’orgueil et un changement de cette donne qui poursuit le téléspectateur marocain comme une fatalité, est qu’une bonne volonté se charge d’organiser, pendant qu’il est encore temps, une journée nationale sans télévision pendant le ramadan.

 

Actu-maroc.com ________________________________________________________

Commentaires