Maison A la une Les marocains pris en otage par la guerre du lait

Les marocains pris en otage par la guerre du lait

991
0
PARTAGER

La guerre du lait opposant les principaux acteurs est à nos portes. Depuis que le mouvement du boycott qui a frappé la Centrale Laitière leader du marché par le passé dans le secteur du lait a eu des effets négatifs considérables au niveau de ses parts de marché raflées par la COPAG qui distribue les produits Jaouda, le secteur est en grande ébullition.

Les conséquences du boycott ont largement débordées du cadre de ce mouvement pour donner lieu à des accusations réciproques entre ces deux acteurs majeurs sur la qualité du lait commercialisé par chacun d’eux. Si la Copag dénonce aujourd’hui les méthodes peu orthodoxes de sa concurrente avec les agriculteurs et de fausser les règles du jeu, c’est qu’elle a été accusée par la Centrale Laitière  d’utiliser des conservateurs dans sa production du lait et de vendre un produit reconstitué, comprendre par là, qu’il s’agit de lait en poudre dilué dans de l’eau.

Il est difficile de distinguer le vrai du faux dans cette pluie d’accusations et de rumeurs qui pénalise le consommateur avant tout, les deux marques ayant perdu à ses yeux toute crédibilité.

Si l’enjeu principal du mouvement de boycott était au départ faire baisser le prix du lait, il aura eu le mérite de déclencher cette guerre entre concurrents poussant les marocains à s’interroger sur la qualité de leur lait quotidien distribué sous ces deux marques.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc

Commentaires