PARTAGER
Qu’il s’agisse de destinations emblématiques comme Marrakech et Agadir ou celle moins renommées, l’arrivée de marocains en très grand nombre au lendemain de la fin du ramadan est devenue une aubaine pour les professionnels.
Avec des arrivées de résidents marocains aux frontières en hausse de 16% par rapport à l’année dernière qui réduisent de plus en plus leur séjour chez leurs familles, les hôteliers s’attendent à faire le plein au minimum jusqu’à la fin du mois d’août.
A Marrakech et malgré la chaleur qui frôle les 40 degrés,  une bonne partie des établissements affichent complet avec les familles de RME qui se sont déversées en masse cette année au niveau des hôtels-clubs attirée par la formule à présent généralisée des formules « All Inclusive », n’en sortant qu’à la tombée du jour pour se diriger vers la célèbre place « Jemâa el Fna » pour profiter de la fraîcheur nocturne au milieu de leurs compatriotes peu habitués à cette aussi importante présence.
Même son de cloche auprès des professionnels d’Agadir qui se félicitent en se frottant les mains, d’un taux de remplissage  nettement en hausse et sans réservations préalables depuis « Aid El Fitr » de touristes nationaux « également attirés par la même formule du « Tout compris » qui a de beaux jours devant elle, phénomène qui compense l’absence des européens.

Commentaires