LES MAROCAINS SE PRÉPARENT A VIVRE DEUX JOURS SANS PAIN

LES MAROCAINS SE PRÉPARENT A VIVRE DEUX JOURS SANS PAIN

322
0
PARTAGER

Il faut dire que les marocains sont de grands consommateurs de pain dans toutes ses variantes et qu’une révolution allait se produire au début des années 80 à cause d’une augmentation brutale de son prix de vente devenu quasi sacré. Les différents gouvernements qui se sont succèdes, n’ont jamais voulu y toucher de crainte de revivre les mêmes heures sombres qui avaient fait des morts et des blessés ainsi que des milliers d’arrestations.

Conscient de la sensibilité de la chose et alors qu’il s’est engagé à procéder à la réforme de la caisse de compensation qui subventionne entre autres produits de base , celui de la farine, le gouvernement n’est parvenu à aucun accord avec les boulangers qui après des mois d’attente infructueuse, ont décidé de mettre leur menace à exécution qu’elles qu’en soient les conséquences et faire porter la responsabilité de cette mesure très impopulaire à ce gouvernement qui ne semble pas craindre l’épreuve de force, c’est du moins ce qu’il prétend.

Sans attendre, les familles marocaines se sont ruées le week-end dernier dans une pagaille indescriptible sur les rayons réservés à la farine dans les grandes surfaces de peur que la crise perdure et que la pénurie de pain devienne réelle. Des scènes qui ont accentué le mouvement de panique devant des clients étrangers incrédules et ne comprenant rien à la situation. La faute en incombe au responsable gouvernemental, le ministre Mohammed El Ouafa, chargé de ce dossier au sein de son ministère des affaires générales du gouvernement, et qui s’est contenté d’affirmer que la balle est dans le camp des professionnels de la boulangerie et qui leur incombait d’assumer les conséquences de leur décision. Ces derniers qui, de leur côté, accusent le gouvernement de ne pas avoir tenu ses promesses,n’écartent guère l’hypothèse d’un durcissement de leur mouvement. Si l’on ajoute à ce conflit la mobilisation des syndicats pour une grande marche le 6 avril et les menaces de grève générale très probable dans la foulée, on peut dire que le pays va entrer dans une période de turbulences jamais vécue depuis que les islamistes et leurs alliés gèrent les affaires du pays.

Actu-maroc.com

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires