LES MAROCAINS SONT FÂCHES AVEC LE LAIT

LES MAROCAINS SONT FÂCHES AVEC LE LAIT

743
0
PARTAGER

Les consommateurs ne doivent pas s’étonner d’être invités, à travers
les campagnes de sensibilisation en préparation, à reprendre leur
vieilles habitudes et à remettre le lait sur leurs tables. Il est vrai
qu’ils s’en sont éloignés depuis un certain temps.Depuis, les
producteurs lancent signal d’alarme après signal d’alarme pour le
manque à gagner qui s’aggrave.

Deux raisons majeures peuvent expliquer cette désaffection: des
informations et études appuyées par des avis de spécialistes en
nutrition qui font flores sur les réseaux sociaux et qui affirment que
le lait n’est pas une denrée indispensable et qu’elle serait même
nocive dans certains cas pour le corps humain lui reniant toute
importance pour l’équilibre physique. Le deuxième facteur serait la
préférence de la majorité des marocains pour le lait vendu et livré
par des colporteurs aux laiteries traditionnelles en leur faisant
croire qu’il s’agit de lait de ferme, sans additifs chimiques alors
que la réalité est toute autre. Ce circuit représente à peu près la
moitié du total de quantités de lait vendu chaque jour.

Alors que la production de lait est considérée comme exceptionnelle en
raison d’une excellente saison agricole, elle enregistre de manière
contradictoire une chute drastique au niveau commercialisation avec
des chiffres qui ne laissent présager rien de bon.

Commentaires