LES MOINS EN VUE EN 2012

LES MOINS EN VUE EN 2012

369
0
PARTAGER

MOHAMMED EL OUAFA: Le ministre istiqlalien de l’éducation nationale est parmi les pires que l’on ait vu à ce poste. gaffeur par excellence et loin de connaitre le secteur qu’il dirige , il constitue l’exemple m^me d’erreur de casting de ce gouvernement. Gaffe après gaffe, il se trouve vers la porte de sortie et sera le premier sur la liste en cas de remaniement ministériel en 2013.

KARIM HAJJI: Devantt l’année noire de la bourse Casablancaise , son directeur devrait céder son poste à quelqu’un d’autre susceptible de sauver la maison de verre de la capitale économique. La situation de la bourse est catastrophique depuis plusieurs mois, ce qui constitue un mauvais présage pour la future implantation d’une place financière internationale sur laquelle le Maroc mise beaucoup pour attirer des capitaux.

ERIC GERETS : La page du sélectionneur belge est définitivement tournée après avoir conduit le Maroc à son plus bas nouveau en termes d’équipe nationale. la facture est d’autant plus lourde qu’il aura couté plusieurs milliards au contribuable pour des résultats catastrophiques. le premier responsable de son fiasco reste le président de la fédération de football Ali Fassi Fihri qui l’aura défendu jusqu’au bout.

 

Actu-maroc.com _____________________

 

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires