LES « MOUL CHOUKARA » PARASITENT LES ELECTIONS

LES « MOUL CHOUKARA » PARASITENT LES ELECTIONS

509
0
PARTAGER
Aucun parti ne peut se vanter de na pas compter parmi ses membres et ses candidats au poste de parlementaire, un « Moul Choukara », un terme désignant des personnes fortunés sans lien avec un domaine donné comme la politique, les affaires, s’ y greffant comme un intrus, un corps étranger dont le seul objectif est de réussir à tout prix sans la moindre vocation.
A la veille des élections, chaque parti politique est obligé de faire avec les demandes soutenues de ces personnages pour porter leurs couleurs dans l’espoir d’accéder au parlement par pur opportunisme, sans la moindre fibre citoyenne. Contre des sommes colossales venues à point nommé pour soulager les caisses de ces formations politiques et alors qu’aucune loi n’interdit ce type de cooptation, ces individus se voient offrir les circonscriptions où ils ont le plus de chances de réussir leur passage et même des suppléants locaux bien placés susceptibles de leur apporter un soutien décisif le cas échéant.
Très discrets et frôlant l’anonymat durant les campagnes, ces candidats particuliers évitent de parler aux médias de peur de dévoiler leurs lacunes car généralement, ils ne connaissent guère le programme du parti dont ils portent les couleurs et tant pis si les vieux militants et les cadres de ces formations restent muets devant ces manèges qui insultent la démocratie.

Commentaires