Les New-Yorkais disent «bon débarras» à leurs cauchemars 2012

Les New-Yorkais disent «bon débarras» à leurs cauchemars 2012

193
0
PARTAGER

S’il est une chose que les New-Yorkais veulent oublier de 2012, c’est d’abord le passage de l’ouragan Sandy. Adam a perdu sa voiture sous les eaux et a été forcé de déménager. Il était le premier à attendre devant la broyeuse géante sur Times Square avec un papier sur lequel on pouvait lire « Sandy ».

« On habitait à Long Beach et notre immeuble n’est toujours pas habitable. Il n’y pas d’électricité et nous avons été obligé de partir », se désole-t-il

D’autres ont à la main leur feuille d’impôt, des factures médicales, la photo de leur ex-petit ami… « J’étais avec lui pendant deux ans et demi. J’ai déménagé en Caroline du Nord pour prendre soin de lui parce qu’il était gravement malade et quand il est allé mieux, il m’a trompé et m’a laissé tombé. »

Ou une lettre de licenciement : « J’ai gardé cette lettre uniquement pour écrire « bon débarras » et la mettre dans cette broyeuse. Ca fait un bien fou. Vous devriez essayer. »

Ce Good Riddance Day est inspiré d’une tradition sud-américaine qui consiste à brûler ses mauvais souvenirs aux douze coups de minuit. A New York, il est sponsorisé bien sûr par une société de nettoyage est donne l’occasion de passer un coup de balai symbolique sur 2012…

 

rfi.fr

 

Commentaires