PARTAGER

Fin du spectacle à la plage d’Al Houceima

Alors que pour son Festival des plages, l’opérateur historique prévoyait un concert grandiose sur la plage d’Al Hoceima, voilà que Maroc Telecom s’est retrouvé sans scène. Celle-ci n’a tout simplement pas résisté au vent…

La force du vent qui a soufflé sur la plage d’Al Hoceima dans la nuit du mardi à mercredi a quasiment détruit la scène du festival des Plages de Maroc Telecom. «Heureusement que cela s’est produit au petit matin et qu’il n’y avait ni public ni artiste, sinon un drame se serait peut-être produit».

Les installations étaient prêtes et opérationnelles depuis le 18 juillet, jour d’ouverture de la 14ème édition de la Jawla des plages qu’organise chaque année Maroc Télecom dans une dizaine de stations balnéaires du royaume. Cet incident tombe mal surtout que les organisateurs avaient prévu un méga-concert pour la soirée du 30 juillet à l’occasion de la Fête du Trône. Mais surtout ce couac technique est de mauvais augure pour Abdeslam Ahizoune qui a repris, cette semaine, la présidence de l’association Maroc Cultures qui organise Mawazine, l’un des plus grands festivals de musique au monde.

Les questions qui se posent après cet incident majeur et qui aurait pu provoquer de gros dégâts également humain. Est ce que les sociétés d’événementiel qui se chargent de l’organisation et du montage de grandes scènes sont-elles contrôlées par les autorités compétentes ?  Qui prendra la responsabilité dans ces conditions ?

Commentaires