PARTAGER
Curieusement, ce sont les Instituts Français du Maroc qui assurent la meilleure animation durant ces chaudes soirées du ramadan à l’heure où leurs homologues arabes et musulmans, tous concentrés dans la capitale font preuve de paresse.
Les instituts français qui abritent chaque année à pareille date cet événement n’épargnent aucun fort pour présenter à chaque fois un produit renouvelé, à l’origine de leur succès remarquable. La programmation est diversifiée et chacun des 12 instituts présents sur le sol marocain, se distingue par sa propre affiche, riche très souvent en originalités artistiques.
Dès après la rupture du jeûne, l’affluence devient imposante à l’entrée de celui de Casablanca, pour ne citer que cet exemple, pour ne rater aucune miette du programme du jour consacré aux contes et jugé intéressante par différentes tranches d’âges. Il n’est donc pas étonnant de voir des familles entières se déplacer, confie un animateur qui tient à souligner que les spectacles présentés sont justement fédérateurs du reste, sachant que les familles tiennent à rester ensemble durant ce mois sacré jusqu’à des heures tardives. Les autres centres culturels devraient prendre de la graine et s’inspirer de cette expérience réussie.

Commentaires