PARTAGER

Ils sont tellement invisibles dans les bureaux de vote que l’on en
viendrait presque à oublier qu’ils existent et que leur rôle est très
important pour la crédibilité des élections non seulement actuelles
mais également futures sur la base des remarques qu’ils formuleront
dans leurs rapports détaillés à la fin de leur mission placée sous la
supervision du CNDH.

C’est en effet le Conseil National des Droits de l’Homme qui s’est
chargé d’accréditer 4000 observateurs dont 76 étrangers représentant
41 instances nationales et internationales dont 34 associations
marocaines la plupart en charge des droits de l’homme ,sans oublier
les représentants d’ambassades comme celle des Pays-Bas, du
Royaume-Uni, de Suède ou encore du Canada. La condition pour les
nationaux afin d’être accrédité est de ne pas être partie prenante
dans les élections alors que pour les étrangers mais également pour
les marocains il est demandé de s’abstenir de rédiger et de publier
tout rapport avant les élections.ni d’interférer dans le processus
électoral encore moins d’en exercer un contrôle.

Leurs rapports détaillés établis sur la base de leurs constats au
travers des 750 bureaux de vote choisis par le CNDH,est surtout
destiné à améliorer, avec leurs remarques, des élections ultérieures.

Par Jalil Nouri

Commentaires