PARTAGER
Coup dur pour les trois opérateurs téléphoniques nationaux après leur marche arrière dans la partie de bras de fer engagée avec leurs clients sur l’arrêt de l’utilisation des services de la messagerie vocale gratuite par internet qu’ils avaient suspendu un certain temps en estimant que ces services leur causaient un manque à gagner très important, encouragés en cela par l’appui de l’agence de régulation des télécoms, l’ANRT qui leur avait donné raison sans imaginer un instant qu’elle allait laisser des plumes en prenant cette position au détriment des utilisateurs, ce qui devait la discréditer à son tour par ailleurs.
C’était sans compter avec la détermination et la mobilisation des clients de ces opérateurs qui se sont constitués en groupes impressionnants sur les réseaux sociaux et les ont menacés d’une grève des règlements des factures jusqu’à nouvel ordre, un mouvement jamais égalé au Maroc pour une opération de désobéissance civile dont l’impact a contraint les états-majors de Maroc Telecom, Meditel et Inwi à revenir sur leur décision précipitée pour perdre de leur crédibilité.
Désormais, les What’s Up, Skype et Viber sont de retour au grand plaisir et la grande satisfaction de tous ceux, très nombreux qui en avaient été privés pendant quelques jours, signant ainsi la victoire décisive de millions d’anonymes sur des entreprises acculées à reconnaitre leur défaite en en tirant toutes les leçons pour l’avenir. Merci qui? « Facebook » bien entendu !
Par Jalil Nouri

Commentaires