Les opportunités d’investissement au Maroc présentées aux hommes d’affaires de la région...

Les opportunités d’investissement au Maroc présentées aux hommes d’affaires de la région nord du Portugal

226
0
PARTAGER

     ES: Nadia El Rhzaoui

Intervenant lors d’un  » road show  » initié par la Chambre de commerce et d’industrie arabo-portugaise, en présence d’investisseurs et d’opérateurs économiques opérant dans les villes de Agueda, Aveiro et Gaia, l’Ambassadeur du Maroc au Portugal, Mme Karima Benyaich, a mis en exergue les avancées réalisées par le Royaume dans les différents secteurs, ainsi que les réformes institutionnelles mises en place pour stimuler l’environnement économique des affaires ainsi que le climat propice aux investissements étrangers.

Après avoir rappelé que le legs historique, la proximité géographique et les valeurs communes d’ouverture, de liberté et de démocratie, sont autant de facteurs qui plaident pour un renforcement constant des relations bilatérales, la diplomate a affirmé que le Maroc est un partenaire de choix du Portugal, et constitue une porte d’accès importante vers le monde arabo-musulman et l’Afrique où il bénéficie d’une solide assise et un pays clé dans toute stratégie de diversification et de développement à l’international des acteurs économiques portugais.

Pays d’ouverture, de tolérance et de dialogue, le Maroc a, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, multiplié les réformes politiques, économiques et sociales qui ont modifié en profondeur depuis une décennie le visage du Royaume, a dit Mme Benyaich, évoquant les atouts du Royaume en tant que marché intéressant pour les investisseurs portugais dont une position géographique stratégique, la proximité avec l’Europe, la signature du statut avancé avec l’Union Européenne ou des accords de libre-échange avec plusieurs pays.

Tout en soulignant que le Maroc est un chantier à ciel ouvert ou le développement économique est érigé en priorité nationale, elle a plaidé pour l’organisation de rencontres et missions d’affaires en vue de connaitre les opportunités d’investissements offertes par le Maroc et promouvoir les échanges entre les deux pays amis.

L’Ambassadeur a, à cet égard, passé en revue les fondements de l’économie marocaine émergente et l’environnement des affaires et de l’investissement dans lequel les acteurs économiques portugais jouent un rôle de plus en plus grandissant.

L’ouverture du Maroc et son intégration à son environnement régional et mondial sont devenues des impératifs pour une économie nationale prospère et dynamique, a-t-elle dit, affirmant que le Maroc bénéficie d’une plate-forme d’infrastructures répondant parfaitement aux exigences des opérateurs économiques et des investisseurs qui recherchent des zones de sous traitance industrielle orientées vers les métiers de l’export à partir du Maroc.

Mme Benyaich a, à ce propos, cité notamment la densification du réseau autoroutier et routier, l’expansion des aéroports et leur renforcement, l’accroissement des capacités portuaires notamment le port Tanger Med I et II qui a confirmé la poursuite des ambitions de positionnement et de compétitivité du Maroc, la consolidation de la carte ferroviaire et l’essor des structures et des capacités touristiques du Royaume.

Le Maroc a également adopté des stratégies industrielles et technologiques efficientes, axées notamment sur le développement de parcs industriels et technologiques, l’expansion des zones franches, la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique, et la définition de stratégies de ciblage sectoriel à travers notamment le plan émergence, le plan Maroc vert, le plan Maroc Numeric 2013 et le programme marocain intégré de l’énergie éolienne, a-t-elle ajouté.

La stratégie industrielle du Maroc repose sur le développement d’un certain nombre d’activités industrielles pour lesquelles il présente des avantages comparatifs évidents.

Le pacte national pour l’émergence industrielle  » qui est le socle de cette stratégie est censé favoriser l’essor de six secteurs porteurs appelés à jouer « les locomotives économiques » du pays, a-t-elle poursuivi, notant que les secteurs ciblés et qui constituent les fers de lance de l’industrie au Maroc sont l’offshoring, l’électronique, l’automobile, l’aéronautique et le spatial, l’agroalimentaire et les produits de la mer, le textile et le cuir.

 Au cours de ce road show, un séminaire organisé à Aveiro sous le thème  » le Maroc, un partenaire stratégique  » a été l’occasion de présenter aux hommes d’affaires portugais les multiples opportunités offertes par le Maroc en matière d’investissements.

Dans un exposé sur l’importance du port Tanger Med et des zones franches dans le développement économique du Maroc, le secrétaire général de la chambre de commerce et d’industrie arabo-portugaise, M. Allaoua Karim Bouabdallah a indiqué, chiffres à l’appui, que ce méga projet constitue une plate-forme portuaire et industrielle incontournable sur l’échelle régionale ainsi qu’à l’échelle de l’Afrique et de l’Europe.

La plate-forme Tanger Med va positionner le Maroc en tant que principale porte en direction du marché européen et asiatique et contribue de manière significative à la création d’emplois, l’amélioration de la compétitivité et la consolidation des infrastructures logistiques et industrielles.

Pour sa part, le représentant de la région Afrique du nord et Moyen orient à l’Agence pour l’Investissement et le Commerce Extérieur du Portugal(AICEP), M. Carlos Juliao a affirmé que le Maroc regorge d’importantes opportunités d’investissements grâce notamment au climat de stabilité, la proximité géographique, le rythme de développement impressionnant, les bonnes performances de l’économie, la modernisation des infrastructures et l’adaptabilité du marché marocain aux aléas de la conjoncture internationale.

En 2010, le Maroc a été le 15ème client du Portugal et son 43ème fournisseur, a ajouté M. Juliao, notant que quelque 140 entreprises portugaises établies au Maroc opèrent dans les secteurs métallurgique, de l’industrie automobile, du commerce et services et des matériaux de construction.

Tout en faisant état de la rude concurrence livrée par la Turquie et les pays du Golf, il a évoqué les multiples facilités offertes aux hommes d’affaires portugais pour les encourager à investir au Maroc.

A Gaia, le vice-président de la municipalité de la ville, Marco Antonio Costa, s’est félicité du niveau de la coopération entre les deux pays et des réalisations accomplies par le Maroc tout en exprimant le souhait de les diversifier davantage dans tous les secteurs.

Tout en soulignant que le Maroc constitue une référence internationale en matière de modernité, il a fait savoir que des projets sont prévus au Maroc notamment dans le secteur du transport.

Dans cette ville, des visites ont été effectuées au siège de la société  » Tigopi  » spécialisée dans l’énergie éolienne et de la société  » BA Vidros SA  » spécialisée dans la vitrerie.

Lors de ce road show, des exposés ont été présentés sur les opportunités économiques et industrielles de ces villes réputées par leurs intenses activités industrielles notamment dans le domaine de la métallurgie, de l’énergie éolienne, des matériaux de construction et de la céramique.

Ces rencontres ont été l’occasion pour les hommes d’affaires de ces régions de faire part de leur vif intérêt pour les multiples opportunités d’affaires offertes par le Maroc et exprimer la volonté d’en bénéficier et de se déployer sur le marché marocain et pour les entrepreneurs déjà établis au Maroc de se féliciter du climat d’affaires favorable et des facilités accordées aux investisseurs étrangers.

 

__________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires