Maison A la une LES PARENTS D’ÉLÈVES DE LA MISSION FRANÇAISE CRIENT LEUR RAS LE BOL

LES PARENTS D’ÉLÈVES DE LA MISSION FRANÇAISE CRIENT LEUR RAS LE BOL

4041
0
PARTAGER

Difficile d’apaiser la colère des parents d’élèves inscrits dans les écoles de la mission française au Maroc, relevant de l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Étranger.

Les actions et les courriers des associations de parents se multiplient balayant les promesses répétées du président Macron, à doubler le nombre d’élèves à l’horizon 2025 et d’aider les établissements partenaires à augmenter significativement le nombre d’inscrits dans le système francophone. Les protestataires ne veulent accorder aucun crédit à ces promesses et estiment que la Mission vit un marasme jamais enregistré par le passé, qui contraste avec l’optimisme du président Macron. Parmi eux, ces quatre associations de parents d’élèves qui viennent de saisir le directeur de cette agence dans un courrier au ton sévère dans lequel elles pointent les dysfonctionnements et l’insuffisance des recrutements dans plusieurs établissements qui ne cessent d’avoir des effets négatifs pour la scolarité de leurs enfants.

Préférant visiblement éviter de nouvelles grèves, les associations en appellent à un débat certain sur l’avenir des écoles de la Mission au Maroc et çà l’étranger en général sur lequel le président Macron tente de rassurer à chacun de ses déplacements dans la zone francophone à travers le monde. Le débat semble se cristalliser ces dernières années sur le statut et le profil des enseignants recrutés localement pour des raisons d’économies et dont les compétences pédagogiques sont contestées par les associations de parents d’élèves qui proposent leurs propres solutions afin de redresser la barre et la qualité de l’enseignement.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires