Les parlementaires du monde réunis à Istanbul en prélude à la 4-ème...

Les parlementaires du monde réunis à Istanbul en prélude à la 4-ème Conférence de l’Onu sur les PMA

103
0
PARTAGER

Une délégation parlementaire marocaine, conduite par le président de la Chambre des Conseiller, Mohamed Cheikh Biadillah, a pris part aux travaux de ce Forum parlementaire, tenu à l’initiative du l’Union interparlementaire (UIP) et de la Grande Assemblée Nationale turque, avec le soutien du Bureau du Haut représentant des Nations-unies pour les PMA, les Pays en développement sans littoral et les petits Etats insulaires en développement.

Les travaux de ce Forum, qui portent sur des sujets variés en relation avec la problématique de développement des PMA et les mesures à prendre pour les surmonter, seront sanctionnés par l’adoption des grandes lignes du programme d’action parlementaire mondial et du message qui sera adressé à la PMA-IV, qui se tiendra du 9 au 13 mai dans la métropole Turque.

Dans une déclaration à MAP-Istanbul, M. Biadillah a indiqué que la participation du parlement marocain à ce Forum, dont la séance d’ouverture a été rehaussée par la présence du secrétaire général des Nations-unies, M. Ban Ki-Moon, s’inscrit dans le cadre de la volonté du Maroc de partager son expérience avec les PMA, dans le cadre de la coopération sud-sud.

Il a souligné que cette Conférence internationale concerne 48 pays, dont 33 se trouvent en Afrique, totalisant 880 millions d’habitants qui vivent dans leur majorité au dessous du seuil de pauvreté, même si nombre de ces PMA sont des pays riches par leurs richesses naturelles notamment énergétiques.

Le président de la Chambre des Conseillers a souligné que la question de la bonne gouvernance dans les PMA se pose avec acuité lors de la Conférence d’Istanbul, notamment en ce qui concerne les questions de la lutte contre la corruption, de la fuite des capitaux, du contrôle et de la participation de la femme.

Lors de son intervention, à cette occasion, M. Biadillah a particulièrement mis l’accent sur l’importance du renforcement de la bonne gouvernance et des infrastructures de base dans les PMA afin de garantir l’accès à la scolarisation, notamment pour la jeune fille, à l’habitat salubre, à l’eau potable et à l’électricité et la création des emplois au niveau local, dans le but de faciliter le processus de développement de ces pays.

M. Biadillah a également fait état de l’échec des pays développés d’honorer leur engagement de consacrer 0,7 pc de leur PIB aux pays en développement, sous forme d’Aides publique au développement, sauf pour les pays scandinaves, les Pays-Bas et le Luxembourg, préconisant à ce que les pays riches consacrent 0,2 pc de leur PIB exclusivement aux PMA à l’horizon 2013.

Outre M. Biadillah, la délégation marocaine est composée de Mohamed Abbou, 1-er vice-président de la Chambre des représentants, M. Abderrahmane Ouchen, 5-ème vice-président de la Chambre des conseillers et M. Abdellatif Serraj, chef de division à cette dernière.

Environ 60 chefs d’Etat et de gouvernements, 100 ministres et de milliers de parlementaires, représentants du secteur privé ainsi que de hauts responsables d’organisations internationales prendront part à la 4-ème Conférence de l’Onu sur les PMA, dont les travaux se poursuivront jusqu’au 13 mai et seront sanctionnés par l’adoption d’une déclaration politique et d’un plan d’action en faveur des PMA pour la période 2011-2020.

 

MAP________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires