Les participants à une rencontre à Berkane dénoncent les crimes contre l’humanité...

Les participants à une rencontre à Berkane dénoncent les crimes contre l’humanité commis par le « polisario » dans les camps de Tindouf

405
0
PARTAGER

Ils ont appelé à cette occasion les forces éprises de paix, de démocratie et  de liberté à intervenir et à user de davantage de pression pour mettre un terme  au calvaire qu’endurent les populations sahraouis séquestrées depuis plus de  trois décennies dans les camps de Tindouf, en violation flagrante de toutes les  chartes et conventions internationales.

Les participants ont appelé également à l’ouverture d’une enquête  internationale sur le drame des enfants sahraouis déportés par milliers à Cuba,  la torture systématique que subissent les séquestrés à Tindouf et les exactions  infligées par les milices du « polisario » aux prisonniers de guerre, en  violation flagrante de la convention de Genève.

Le Mouvement international pour le parachèvement de l’intégrité territoriale  du Royaume a décidé de poursuivre en justice les responsables de ces crimes  horribles, a indiqué à la Map le coordinateur général du Mouvement, M. Ali  Jeddou, notant que cette rencontre a pour but de faire passer le message de la  « colombe blanche » qui révèle à la communauté internationale les pratiques de  barbarie et les violations massives des droits de l’homme dans les camps de  Tindouf.

« La colombe blanche » est une missive qui se veut, a-t-il expliqué, un symbole  brandi par des enfants et des femmes du monde entier pour faire entendre les  souffrances des mères séquestrées dans ces camps de l’enfer et révéler les  crimes horribles dont sont victimes les enfants sahraouis marocains arrachés de  force à leur famille et déportés à Cuba.

Et d’ajouter, qu’à côté de cette missive, qui a été adressée aux forces  vives de par le monde, d’autres messages similaires émanant des élèves de  différents établissements scolaires du Royaume seront adressés à l »école Allal  Ben Abdallah à Rabat, avant d’être remises à la représentation de l’ONU à  Rabat, après une marche silencieuse.
M. Jeddou a dénoncé à cette occasion le mutisme de la communauté  internationale et des Nations Unies face aux crimes commis par le « polisario »,  qui est la création et la marionnette du régime algérien, et appelé à  l’ouverture d’une enquête internationale sur le détournement des aides  humanitaires destinées aux séquestrés dans les camps de Tindouf.

Cette rencontre a été marquée aussi par la projection d’un documentaire étayé  de témoignages poignants sur les souffrances infligées à des enfants innocents  déportés à Cuba contre le gré de leurs parents, non pas pour faire des études  mais pour effectuer des travaux forcés dans des champs de canne à sucre ou de  tabac.

Selon ces témoignages, qui ont mis l’accent sur la torture psychologique pour  les mamans, ces déportations visaient essentiellement à dénaturer l’identité  d’enfants exploités à des fins politiques, les dresser contre le Maroc et les  utiliser comme des moyens de chantage pour drainer davantage de subventions et  d’aide internationale.

La ville de Berkane est la dernière étape d’une série de rencontres  organisées par le Mouvement dans plusieurs villes du Royaume.
te à Tindouf,  dans le sud de l’Algérie.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires