Les pays arabes appelés à instituer les peines alternatives dans leurs législations...

Les pays arabes appelés à instituer les peines alternatives dans leurs législations pénales

332
0
PARTAGER

A l’issu de deux jours de débats d’un colloque sur le thème « Les politiques pénales dans le monde arabe et leur impact sur les systèmes correctionnels: les peines alternatives et l’accompagnement post-carcéral », les participants affirment dans leurs recommandations que les peines correctionnelles privatives de liberté ont prouvé leurs limites et inefficacité, d’où la nécessité de mettre en place des politiques pénales et des systèmes correctionnels intégrés capables de lutter contre la récidive et de faciliter la réinsertion professionnelle des détenus.

La nécessité de réformer les systèmes correctionnels dans le monde arabe et leur harmonisation avec les concepts modernes et les conventions internationales des droits de l’Homme, inclue en premier lieu ces dispositions notamment au profit de la catégorie des personnes fragiles (les femmes, les personnes âgées, les mineurs, les personnes souffrant de maladies chroniques, les handicapés et les immigrés). Les peines correctionnelles privatives de liberté ont prouvé leurs limites et inefficacité, d’où la nécessité de mettre en place des politiques pénales et des systèmes correctionnels intégrés capables de contenir et de lutter contre la récidive et de faciliter la réinsertion professionnelle des détenus.

Les participants à cette rencontre ont également invité les pays arabes à initier des rencontres thématiques au sujet des peines alternatives et de l’accompagnement post-carcéral en vue d’échanger les expériences et de prendre en modèle les expériences réussies dans ce domaine.

Les recommandations appellent aussi à une démarche participative associant l’ensemble des intervenants (magistrats, barreau, société civile) pour instaurer l’approche appropriée des peines alternatives et mener des campagnes de sensibilisation à ce sujet auprès des citoyens.

Concernant l’accompagnement post-carcéral et la réinsertion sociale, les participants affirment la nécessité de reconnaitre ce droit dans la législation pénale et d’engager la responsabilité de l’Etat dans sa mise en application.

A cet effet, les recommandations de la rencontre appellent à mettre sur pied des programmes d’intégration comprenant la formation professionnelle au sein des établissements pénitentiaires et des mesures d’accompagnement pour assurer l’intégration socio-économique des détenus.

Pour entourer ces mesures des garanties de succès, les participants ont appelé à l’implication de la société civile et du secteur privé dans la mission de réinsertion des détenus.

Lors des travaux de cette rencontre, la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a été citée en modèle en matière d’accompagnement post-carcéral et d’intégration des détenus.

Lors de ces assises, plusieurs anciens détenus sont venus témoigner de leur expérience avec la Fondation qui les a épaulés et aidés à s’intégrer dans la société à travers des projets générateurs de revenus et des formations professionnelles.

Organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, par le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et le Penal Reform international (PRI), ce colloque international a pour objectif de promouvoir une politique pénale globale et intégrée à même de prévenir le crime, de réduire le taux de la récidive et de faciliter la réinsertion des détenus.

La rencontre a été marquée par la participation d’une vingtaine d’experts internationaux de différents pays.

Les participants à cette rencontre ont débattu de thèmes se rapportant à « l’évolution du système pénal et correctionnel international », des « alternatives aux peines privatives de la liberté, pilier d’une réforme moderne » et de « l’accompagnement post-carcéral dans le monde arabe ».

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires