PARTAGER

Les six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et le Canada vont renforcer leur « coopération » dans la lutte contre le groupe Etat islamique et les autres organisations jihadistes, ont annoncé lundi en Arabie saoudite leurs ministres des Affaires étrangères.

Ils ont notamment souligné dans leur communiqué commun la nécessité d » »assécher » les sources de financement de ces mouvements et que « la campagne contre Daech (l’acronyme arabe pour Etat islamique) et d’autres organisations terroristes » était « une guerre contre la terreur ».

Le ministre canadien Stéphane Dion et ses six homologues du CCG, réunis à Jeddah, sur la mer Rouge, ont en outre décidé de « renforcer leur coopération (…) pour éradiquer le terrorisme », notamment « en redoublant d’efforts en vue d’arrêter le flux des combattants terroristes étrangers » vers la Syrie et l’Irak.

M. Dion avait déjà annoncé samedi la mise en oeuvre d’un partenariat sur la sécurité avec la Tunisie, d’une durée initiale de trois ans, afin d’appuyer ce pays dans « son combat contre le terrorisme ».

Après avoir fait part de leur soutien aux efforts du gouvernement irakien pour « préserver la sécurité et la stabilité », les ministres du CCG et du Canada ont réitéré leur « rejet du soutien de l’Iran au terrorisme et de ses actions qui sapent la stabilité de la région », disant vouloir « travailler ensemble pour faire face à ses ingérences dans la région », d’après le communiqué.

Le CCG regroupe l’Arabie saoudite, Bahrein, le Koweït, Oman, Qatar et les Emirats arabes unis.

Commentaires